OBJECTIF MARS : NOUVELLE DIMENSION POUR LE FUTURO

C’était certainement l’une des plus belles nouveautés que l’on a eu l’occasion de tester en France cette année 2020… Après 33 ans de bons et loyaux services, le Futuroscope a enfin ouvert sa première montagne russe. Et pour le coup le parc “de l’image” n’a pas fait les choses à moitié !

Bon j’arrête tout de suite ceux qui comptent les coasters (et dont je fais partie d’ailleurs) qui me diront que le premier crédit du Futuroscope c’est le balancier des fortiches ! Au-delà de ce Butterfly qui a d’ailleurs été très bien intégré lors de la mise en place de la nouvelle thématisation de toute cette zone on parle d’un vrai coaster avec des opérateurs et un parcours complet !

Clairement le Futuroscope ne pouvait pas se contenter d’appeler un constructeur, commander le premier modèle de base et le poser en mode parking comme le ferait Six Flags. Là, le développement de cette nouvelle attraction a pris plusieurs années pour raconter une véritable histoire, celle d’une zone de test pour vérifier que l’on a les capacités pour aller sur Mars. 

Cela passe déjà par la file d’attente qui nous propose une immersion dans cette zone de test avec des décors au plafond et sur les murs pour simuler l’apesanteur ou encore un fond vert pour voir à quoi l’on ressemble sur Mars. Mais c’est dans le ride que toute notre phase de test a lieu.

Une partie dark ride nous fera passer trois tests de résistance notamment à la chaleur avec de grosses poussées de flammes impressionnantes, les champs électromagnétique grâce à une cage de Faraday ou encore la vitesse supraluminique avec un système de simulation dans les wagons, peut-être la partie la moins réaliste.

Vient ensuite le parcours extérieur, propulsé par un launch à pneumatiques. Les sensations restent mesurées mais très agréables avec une rotation qui dépend du poids dans les trains et rend votre expérience unique à chaque tour. De quoi déjà bien émoustiller un public familial, majoritaire au sein du parc, avant la petite surprise finale. Spécialité du constructeur Intamin qui a élaboré ce très beau coaster.

C’est donc une très bonne note que l’on donne à cet Objectif Mars qui confirme la très bonne direction que prend le Futuroscope depuis quelques années en termes de proposition d’attraction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *