Un nouveau « tour » au Parc Astérix – Inauguration Discobélix 3 avril

Deuxième découverte de nouvelle attraction cette saison de parcs. Retour sur l’inauguration de Discobélix dimanche dernier au Parc Asterix. 

Arrivé au Capitole à l’entrée du parc pour un accueil réservé à la presse et aux bloggeurs, nous avons été « escortés » jusqu’à l’une des boutiques du parc où nous attendait la délégation « corse » des jeux olympiques qui allait nous conduire sur le lieu de l’inauguration.

En effet, Obélix est le grand vainqueur de l’épreuve de lancer de disque et le peuple d’Olympie a donc décidé de lui offrir une statue en son honneur. Le Disk’O Coaster vient symboliser ce disque que le Gaulois a envoyé pendant l’épreuve.

Petite déception, la cérémonie d’inauguration (en présence d’Elodie Gossuin) a totalement été réalisée dans un angle de vue où tout prise de vue était en contre jour. Difficile donc d’en tirer quelques images.

IMG_6384Pour ce qui est de l’attraction en elle même, il s’agit là d’un Disk’O Coaster de marque Zamperla. Ce type d’attraction est loin d’être une nouveauté puisqu’elle existent dans d’autres parcs depuis 10 ans. On notera tout de même le gros effort d’intégration de l’attraction au sein du quartier grec. L’attraction, souvent à l’état brut dans de nombreux parc a été « habillée » pour en faire également un pont sous lequel les visiteurs passent pour se rendre jusqu’à Tonnerre de Zeus. La file d’attente et la gare mêlent le bois et la (fausse?) pierre pour coller au thème grec.

IMG_6336On retrouve même des colonnes cassées au niveau de l’embarquement, comme si Obélix avait un peu abusé de sa force. Dans la file d’attente, plusieurs références aux Jeux Olympiques sont présentes. J’ai également beaucoup apprécié son positionnement (au delà des soucis de contrejour que nous avons vécu le matin pour l’inauguration) qui met en valeur une partie du parc. Un bel habillage qui permet de prendre de jolies photos avec en toile de fond deux attractions majeures du parc : Tonnerre de Zeus ou Goudurix. Autre petite spécificité, l’installation d’une partie du parcours sur le lac a incité les concepteurs à installer des jets synchronisés (ou presque) avec le passage du disque. Un petit plus, qui n’apporte pas forcément grand chose en sensation si ce n’est la peur d’être un peu mouillé, mais qui pour le visuel extérieur agrémente un peu la chose.

IMG_6408Personnellement je me pose la question du choix de l’attraction dans un parc qui accueille près de 2 millions de visiteurs. En effet le tour durant près de 3 min, en considérant qu’il faudra au grand minimum 1 min de load et unload de l’attraction une fois les opérateurs rodés. On arrive à un rendement de 500 à 600 personnes max à l’heure. Pas de quoi absorber un gros flux de visiteurs que le parc espère évidement plus nombreux que l’an dernier. Cela vient en tout cas dynamiser un peu le quartier grec, assez pauvre entre le vol d’Icare et Tonnerre de Zeus. J’attend de voir également si des finitions vont être apportées car l’intérieur de la structure « cachant » le rail mais aussi certaines peintures de la file d’attentes n’étaient pas finie ou peu fignolées. Le diable est dans le détails mais il faut savoir reconnaître lorsque des choses ne sont pas terminées.

Une réflexion au sujet de « Un nouveau « tour » au Parc Astérix – Inauguration Discobélix 3 avril »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *