Un grand parc en coeur de ville – Liseberg 1er Août

Après un nouveau passage de frontière (dano-suédois) et encore quelques bouchons sur la route la veille, nous voici à Liseberg, un grand parc d’attraction, encore une fois en plein centre ville mais à Göteborg cette fois ci.

Même si l’idée du Pay per ride ou système de bracelet à la journée est encore bien présent, on ressent plus ici le concept de parcs d’attraction tel qu’il est connu chez nous. La nature est bien présente mais on perd le côté jardin public que l’on retrouvait la veille au profit d’un très grand espace dédié à l’amusement !

Helix

img_3823La grosse machine du jour est signée Mack Rides. Ce multilunch coaster vient détrôner son grand frère et modèle d’expo qu’est le Blue Fire a Europa Park. Le parcours est superbe et d’une fluidité à toute épreuve ! 5 inversions et 2 superbes airtimes nous donnent une grande sensation de liberté et de vitesse à flanc de colline où le layout s’est parfaitement intégré !
Seul bémol à apporter à l’expérience globale : la file d’attente installe dans un bâtiment totalement bétonné et absolument pas thématisé. Si une « histoire » existe elle n’est pas (ou mal) racontée. Le parc rattrape la donne en proposant du wifi gratuit et une application sur smartphone ou des mini-jeux autour des différents éléments du parcours sont proposés et où le classement des joueurs est affiché sur les écrans de la file d’attente.

Lisebergbanan

C’est l’autre montagne russe installe sur la colline du parc. Celle ci était présente bien avant Helix et propose un parcours avec beaucoup de grands virages et quelques bosses sympathiques. Un bon parcours familial.

img_3868

Kanonnen

Intamin nous propose un départ lancé par un cable. Cette accélération nous permet de monter au sommet du plus haut point de l’attraction à 24 mètres. Depuis l’extérieur on a d’ailleurs l’impression que le train peine à le passer, on ride on n’a pas vraiment ce ressenti. Le reste du parcours est composé d’un looping et de virages très serrés et un peu brutaux.

 

Balder

img_3864Une de mes plus belles expériences de Wooden coaster. Des airtimes puissants et surtout un parcours qui ne secoue pas autant que les autres montagnes russes en bois. On avait l’impression que le parcours était totalement neuf (et même parfois neuf ils secouent plus que ca) ce qui donne un vrai confort de ride.

Aerospin

img_3969

Pour moi la nouveauté 2016 du parc avait un petit air de déjà vu. Les nacelles de skyfly Gerstlauer sont installés autour d’une grande tour de type Star Flyer… Situé en haut de la colline la sensation de hauteur est encore plus vertigineuse. Toutefois la simple rotation rend la prise d’air plus compliquée pour faire vriller son avion. Un compteur de tour est également mis en place pour comparer ses performances aux autres.

Fairy Tales Castle

img_3877

Ce darkride nous emmène au pays des contes de fées. La balade se fait dans des « bateaux volants » un peu comme Peter Pan à Disney. L’attraction date des années 60 et on ressent un peu ce côté kitch dans l’attraction. J’ai d’ailleurs été surpris d’entendre la musique d’une autre attraction du même genre… le Droomvlucht d’Efteling ! Alors qui a piqué la musique à l’autre ?? Je vous avoue que je n’ai pas encore la réponse !

Gasten Ghost Hotel

Un peu comme certains parcs belges ou allemand au mois d’octobre, Liseberg possède aussi une « Maze », ces parcours à pied que l’on appelle plus communément maisons hantées pour Halloween. Pour environ 6€ (4 pour ceux qui ont le bracelet illimité pour les attractions) nous rentrons dans ce vieil abandonné où l’on sera « surpris » par quelques acteurs. Rien de très effrayant au final, le décor est bien fait mais on peut se demander si (au delà dû salaire des acteurs) le supplément en vaut la chandelle. À faire tout de même au moins une fois.

Le parc compte aussi deux autres petites montagnes russes pour enfant ou famille, un parcours de bûche et un autre de bouées mais aussi des petits flatrides comme un jukebox (quasi) identique à celui de Nigloland.

Le parc possède également de nombreux points de jeu pour remporter des versions « géantes » de confiseries genre Toblerone daims ou autres chocolats… Mais leur nombre malgré leur diversité m’a paru un peu exagérée.

On passe donc facilement au moins une journée complète à Liseberg. Le lieu et le cadre en valent la peine et les principales attractions valent aussi le déplacement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *