L’AEROBAT : unE ATTRACTION qui NOUS A RETOURNE !

Il y a un modèle que nous avons pas mal vu cet été lors de notre trip à travers les parcs de France : l’Aérobat. Un flat ride qui nous a marqué et on vous explique pourquoi !

On parlait il y a quelques jours d’Intamin qui manquait d’inspiration pour certains de ces derniers coasters. Mais pour le coup, ce modèle signé Technical Park ressemble lui aussi à une machine déjà existante chez un concurrent. 

Cette machine à sensation ressemble très fortement à un mélange des Sky Fly et des Sky Roller de l’allemand Gerstlauer. C’est par exemple Air Meeting qui a d’ailleurs été un des premier modèles installés dans le monde. 

Mais la version de l’italien semble rencontrer le succès puisque nous en avons croisé pas moins de 3 sur les 10 parcs que nous avons parcourus au mois d’août. Ce fut le cas au parc Ange Michel en Normandie, chez Jacquou Parc dans le Sud Ouest ainsi qu’au parc des Combes en Bourgogne. 

Pour ceux qui auraient déjà fait ce genre d’attraction, les sensations de vrilles sont vraiment sympa et surtout à doser soi-même. Sauf quand la machine en décide autrement. Dans l’un de ces parcs la machine s’est mise en sécurité pour une raison que j’ignore et je me suis finalement retrouvé la tête en bas le temps que l’opérateur puisse faire redescendre les avions et me remettre comme il se doit. 


La manip n’a pas été excessivement longue mais ça a quand même mis plusieurs minutes. Heureusement que je ne suis pas un stressé de la vie, gardant toute confiance aux opérateurs pour ne pas perdre mon sang froid et envenimer les choses. Comme quoi les pannes n’arrivent jamais au bon moment. Seul petit regret, ne pas avoir vu les employés me demander si tout allait bien, mais après tout, ils m’ont vu descendre du manège et repartir sans problème. 

J’ai du coup un peu boycotté ce modèle pour le moment même si j’ai pu désamorcer cette angoisse de refaire un ride du genre à Nigloland. Un bon petit tour d’Air Meeting en septembre m’a rendu la confiance sur ces modèles. Tout est bien qui finit bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *