Archives par mot-clé : parc d’attraction

Un feu d’artifice un peu particulier – The Magic Rose – Phantasialand

Lors de notre dernier séjour à Phantasialand, nous avons profité du final de spectacle de clôtur d’un point de vue peu commun.  En effet nous avions réservé une chambre à l’hôtel Matamba avec balcon et vue parc. Découvrez comment nous avons vécu ce feu d’artifice.

Beaucoup de sensations dans un cadre superbe – Alton Towers

Dernière étape de mon séjour anglais. Sans doute le meilleur pour la fin. Alton Towers me laisse un très agréable souvenir de ce trip et une folle envie de revenir.  Continuer la lecture de Beaucoup de sensations dans un cadre superbe – Alton Towers

Mon coup de coeur londonien – Thorpe Park

A l’occasion de notre tournée printanière de parcs du côté de l’Angleterre cette année. Direction Thorpe Park pour notre deuxième journée de ride. Beaucoup de montagnes russes mais aussi une très belle surprise ! Continuer la lecture de Mon coup de coeur londonien – Thorpe Park

Le parc familial de Londres – Chessington World of Adventure

Ce fut notre première escale à Londres. Pas sitôt sorti de l’Eurostar et déposé les bagages en consigne, nous  prenons le métro direction Chessington pour profiter de notre première journée de parc.

Continuer la lecture de Le parc familial de Londres – Chessington World of Adventure

Nouvelle tentative gauloise… un peu mieux mais vraiment lourde (Parc Asterix 19/08)

Après une nuit pour le moins éprouvante dans le B&B de St-Witz (à 10 minutes du parc, mais dont la clim a décidé de tomber en panne en ce week-end de canicule) nous voila parti pour Astérix en avance afin de bien profiter du parc. 

Un peu plus de 10h lorsque la foule massée dans l’entrée du parc peu courir en direction des attractions… Même si Alex ne souhaitait pas le faire, nous décidons d’aller en direction d’Osiris pour moi profiter de l’attraction et lui faire découvrir la jolie théma de la file d’attente… mais en arrivant nous découvrons une file d’attente de déjà 2h. Marche pour retour en direction de la trace du Hourra

La trace du Hourra

Ambiance préhistorique pour cette attraction de type bobsleigh signée Mack et qui a ouvert il y a (déjà ????!) 11 ans dans le parc. Un parcours de 900 mètres qui nous fait atteindre une vitesse allant jusqu’à 60 km/h… Fidèle à son type de coaster l’attraction nous propose une vraie sensation de liberté dans le ride. Attention tout de même à l’arrivée à deux, le recentrage du wagon peut faire mal à la personne placée à l’arrière.

Belle théma dans la file d’attente, un bon débit et un ride qui n’a pas trop mal vieilli. A faire.

Oxygénarium

Profitons de cette expédition au fond du parc et de l’impatience des gens de faire Oziris pour faire cette attraction aquatique située juste à la sortie de la zone Egypte. La thématisation nous laisse croire que l’attraction a été concue par le Professeur Téfélé pour l’exposition universelle de Paris en 1900. Elle est censé purifier l’oxygène et les visiteurs sont invités à l’expérimenter. Au final, vous êtes installés assis dans une grosse bouée qui va descendre un toboggan à eau d’environ 400m de longueur. La bouée tourne beaucoup sur elle-même.

Joli théma même si elle mériterait quelques effets sonores, de vent ou de brumisation par exemple. De beaux effets même si le parcours est un peu court.

Les chaises volantes

Le nom est pour le moins éloquent… Pas de surprise sur ce type d’attraction datant de 1989 dans le quartier à travers le temps. Une belle hauteur et de la vitesse selon les dires d’Alex, seul à avoir pu faire l’attraction (je n’ai pas pu fermer le mousqueton de sécurité entre les jambes). Un gros coup de gueule envers le pilote en revanche qui n’a pas contrôle la bonne fermeture des mousquetons de sécurité. Ca fait peur !

De bonnes sensation sans trop attendre en cas de forte affluence.

Nationale 7

Il y avait bien longtemps que je n’étais pas monté dans cette attraction. Etant donné le peu d’attente, nous sommes allés jouer les inspecteurs d’attraction ! Nous embarquons a bord de voiture d’époque style tacot pour un parcours plutôt bien entretenu et parsemé de nombreux animatronics. Créée en 1992 l’attraction a du être réaménagée car un point photo existe sur ce parcours et se trouve matérialisé par un RADAR automatique une plutôt belle attention.

Une jolie balade à faire avec les enfants ou pour ceux qui n’apprécient pas les sensations.

Transdemonium

Ce train fantôme est un dark-ride relativement sombre dans lequel nous embarquons à bord de train qui circulent à vitesse plutôt modérée. Dans ce parcours très noir, nous sommes régulièrement surpris par certains éléments. Dommage que l’on ne voit pas grand chose tout de même.

A faire au moins une fois.

Nous décidons de nous arrêter pour déjeuner au restaurant Archimboldo avant de retourner faire des attractions plus « humide » pour contrer la canicule. Mais en sortant du resto nous sommes passés par le spectacle de cascade.

Main basse sur la Joconde

Nous sommes arrivés juste à temps pour ce spectacle, qui malgré notre avance de 2-3 minutes semblait pourtant déjà entamé. Les premières minutes sont très calmes, un peintre vient travailler au port du Havre d’où doit partir la Joconde pour une traversée transatlantique. Mais ce départ vas être mis à mal par de nombreux voleurs qui vont tenter de s’emparer du tableau de De Vinci. Cascades, humour et pyrotechnie sont au programme de ce spectacle proposé depuis 1996.

Un beau spectacle à ne pas manquer.

Nous remontons par le côté « Gaule » du Parc, en repassant par l’Egypte. Avec la chaleur écrasante la file d’attente d’Oziris a littéralement fondue au soleil. Mais 65 minutes d’attente (dont la moitié encore sous le soleil) cela est bien trop pour imposer cela à Alex qui ne souhaitait pas le rider ! A mon grand regret la file « Single Rider » était fermée. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. Nous remontons vers Menhir Express, le parcours de buches du parc, mais la foule d’Oziris semble s’y être retourner… 2h d’attente au soleil pour se faire mouiller non merci. Ironie du sort, au moment où nous arrivons devant le grand splash, celui ci tombe en panne… Nous choisissons donc l’ombre d’une tonnelle au bord de l’eau pour prochaine attraction.

Croisières Epidemaïs

Cette attraction située au bord du village gaulois nous propose (comme son nom l’indique) une balade en bateau dans le monde d’Astérix, le parcours (dont une partie en intérieur) est parsemé de personnages fixe et de quelques animatronics et animations. La croisière est jolie et permet de se poser pour 10 minutes.

Un joli parcours, dommage qu’il ne soit pas plus animé.

Après un passage par le village d’Astérix ou quelques personnages devait certainement mourir de chaud sous leur costume, nous remontons vers l’entrée pour se rafraîchir chez Romus et Rapidus. Celui ci est évidement pris d’assaut pour tous ceux qui voulaient faire baisser un peu la températures torride. Le parc avait toutefois mis en place des jets d’eau à l’entrée de l’attraction en plus des Jeux d’Odous, eux aussi pris d’assaut par cette forte chaleur. Nous décidons donc d’aller prendre « l’eau » au son du chant des gauloises…

Le défi de César

0 minute d’attente dans cette attraction qui ne fait décidément pas le bonheur des spectateurs du Parc. C’est pourtant là bas que j’ai découvert les Mad’house. Il faut dire qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas dans cette attraction ouverte en 2008. Après les effets lumineux dans la tournette la dernière fois. C’était le tableau ou toutes les têtes sont rassemblées qui était HS.

Après l’avoir fait, Le défi de César n’est pas le bon plan pour avoir un coup de frais. Les fontaines apportent une petite baisse de température mais le reste du Préshow et la Mad’house ne sont pas climatisés.

Nous pensions faire le spectacle « La légion recrute » à la sortie mais en arrivant nous nous rendons compte que le spectacle est commencé et que l’horaire indiqué sur l’application Iphone du Parc n’était pas la bonne. Hors de question d’attendre plus d’une heure par cette chaleur pour le voir. Nous quittons donc le parc pour retrouver la clim de la voiture où 1h30 plus tard nous trouverons ceci sur notre chemin à Fismes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une grande fête foraine boisée où l'on ne paye qu'à l'entrée (Parc St-Paul – 18/08)

C’est donc une première pour nous deux dans ce joli petit parc de l’Ouest de l’Oise. Alex (ne jurant que par Mirapolis) connaissait de nom car certaines attractions sont venues ici après la fermeture mais aussi parce que le directeur est le frère de l’un des derniers de Mirapolis. Pour ma part j’etais tombé sur un prospectus en prenant l’avion à Beauvais l’an dernier.

Nous arrivons aux alentours de midi après 2h30 de route depuis Reims et après nous être acquittés des 17€ d’entrée par personne (le parking lui est gratuit) nous voilà à l’intérieur ! Première constatation : la musique, pas de sonorités féeriques ou thématiques, non, collectif métissé et autres HITS tels que je peux les entendre quotidiennement au boulot ! En route pour un première attraction…machinalement la première à l’entrée.

La Grande Roue

Un peu de hauteur, pas trop non plus et surtout une structure mal entretenue et des embarcations qui font vraiment plastoc ! Bref, ce n’est pas trop rassuré que je rentre à l’intérieur. Deux petits tours et puis s’en vont… Vue parking et pas grand chose si ce n’est des arbres.

Pas beaucoup d’intérêt pour cette grande roue…

Le Wild Train 15

Allez passons aux « choses sérieuses » avec ce kiddie coaster de la compagnie russe Pax installé non loin de l’entrée. Pas d’attente, nous rentrons directement dans le train… Malheureusement je ne pourrais pas faire l’attraction, la ceinture n’est pas assez grande pour que je puisse la fermer. Me voilà fâché pour la journée ! Alex reste toutefois à l’interieur. Il en retient une belle vitesse avec ses lunettes qui ont failli voler (même dans rock et Space elles tiennent) et des virages serrés.

Visiblement un kiddie coaster assez puissant à faire donc (si vous le pouvez) !

La Tour Descente Extrême

Après l’épisode précédent de la ceinture trop courte et un recalage il y a deux ans à Hurracan Condor à PortAventura, je rentre à reculons dans la file d’attente vu qu’Alex voulait le faire (j’étais d’ailleurs plus que surpris !) et la miracle… la ceinture entre le siège et le harnais ferme sans trop de soucis. Cherchez l’erreur…
Nous voilà donc en train de monter, très lentement puis plus rapidement. Une fois arrivés à une quarantaine de mètres de hauteur nous restons stables quelques secondes avant le lâcher. Chute libre puis freins progressifs (un peu brusques tout de même) pour nous retrouver de nouveau sur la plateforme.

Une bonne dose de sensations à proscrire tout de même aux personnes fragiles de l’estomac

Une souris verte…
… qui a un rail jaune !!!! Je passe donc par la queue… Et j’attend pas trop anxieux… OK j’arrête ! Une belle wildmouse tournoyante signée Zamperla plutôt agréable dans son ride malgré un layout loin d’être original. Ca tourne, ca vire, ca monte et ca desdcend… toutes les joies d’une souris folle, ni plus, ni moins…

Ça tourne mais pas trop (même Alex ne s’est pas plaint pour vous dire) avec de jolis airtime… À refaire

Le coaster formule 1

Un coaster qui, je trouve, porte plutôt mal son nom puisqu’il s’agit… d’une wild mouse! Le nom, lui, vient de la thematisation des wagons… chacun représente une formule 1 de différents constructeurs qui evolue sur un circuit sinueux… Virages serrés (logique pour une wild mouse) mais aussi de belles chutes et des airtimes impressionnants.

Un joli layout qui fait de cette wild mouse un tres bon coaster

Apres ces quelques belles attractions nous décidons d’aller manger un morceau. Un restaurant service a table existe sur le parc non loin de là où nous nous trouvions, malheureusement nous nous sommes fait recaler car il était 14h15 et que le resto fermait a 14h. Nous nous rabattons donc sur le snack a côté, ou la vendeuse n’etait pas tres accueillante et la cuisine pas tres propre. Si nous avions mieux connu le parc nous serions venus avec notre charbon de bois et nos saucisses car des barbecues sont mis gratuitement à disposition des visiteurs. Bref, un americain, un coca et une danette plus tard, il etait l’heure du spectacle de caniche.

La parade des chiens savants

Nous decouvrons avec bonheur que la petite salle ou se deroulait le show etait climatisée, et c’était loin d’être un luxe en ce week-end de canicule. Alex a remarqué a l’entree l’un des participant au spectacle et le reconnaît pour avoir proposé le même spectacle a Nigloland (que personnellement je n’avais pas vu) ou un animateur donnait du rythme au spectacle. Lorsque le show commence nous découvrons avec surprise cet animateur de Nigloland en video grace a un rétroprojecteur, le technicien gerant le son et la vidéo avec un seul et unique DVD se debrouille comme un pied et le spectacle est amusant pour les enfants mais pas non plus grandiose.

Rigolo pour amuser les enfants mais guère plus

Kalif, le roi lion

Deuxieme spectacle qui etait proposé dans la foulée mais dans un autre lieu du parc, sous un chapiteau, autant dire qu’il ne fallait pas compter sur la clim cette fois ci. Dans ce spectacle un dresseur joue avec lions et lionnes derrière une cage, evolution sur des poutres et presentoirs. Le spectacle fut court et les animaux rapidement agressifs, certainement en raison de la chaleur.

Le dino splash

La ou le reste du parc semble etre une fete foraine, ce flume est superbement thematisé sur la préhistoire. La particularité de celui-ci c’est qu’il mouille plus hors du parcours que pendant le parcours. A l’entree de la file d’attente la deuxième chute permet de rentrer complètement tremper, on en est presque déçu du coup que l’attraction ne mouille pas autant.

Le chateau hanté

L’entrée du chateau se fait dans le fond à droite

Habitués aux trains fantôme nous nous empressons de découvrir ce château hanté sous forme d’un walkthrough. Nous evoluons dans des couloirs grillagés dans un univers sombre. Monstres animaux à phobie et morts vivants entre autres au programme de ce parcours peut être un peu trop éclairé à mon goût. Seul chose impressionnante, un passage dans un cylindre tournant donnant un peu le tourni même si cela n’a rien a voir avec un château hanté.

La maison foldingue

Cette attraction propose de petites sensations accessibles à tous. Elle monte et descend a vitesse plutôt lente tout en s’inclinant (un peu comme le wagon de KingKong a Bobbejaanland dans plus de dimensions avec quelques effets supplémentaires et une histoire rigolote.

Belle petite attraction a faire principalement en famille.

L’arche de Noé

C’est la première attraction que nous avons vu en arrivant sur le parking lorsque nous avons rejoint l’entrée du parc. Il s’agit d’un bateau a bascule thématisé avec quelques animaux avec aussi une photo location assise sur la main d’un gros singe.

Il se trouve en revanche bien isolé dans un coin du parc ce qui en fait une attraction encore une fois sans attente.

Le bateau faisant le tour du lac étant pris d’assaut nous avons quitté le parc après une belle petite journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un rapprochement déjà vécu (Walibi Belgium, 27/07)

Nous voilà donc lancés pour notre trip au delà de la contrée ardennaise (je vais encore me faire taper sur les doigts) pour 4 jours. Notre séjour devait durer deux jours à Efteling et une journée à Bobbejaanland mais elle commença finalement vendredi pour nous mettre à mi-chemin avec les pays bas.

Une fois ma journée de travail terminée nous voilà partis pour Wavre (près de Bruxelles) pour passer une partie de l’après midi avec Walibi et ses amis. Il faut dire que notre Pass Paradiloisirs nous permet de rentrer à moitié prix (soit 32€ pour deux + 7 euros de parking)

Grande Roue

image Un classique des parcs d’attractions… Guère d’originalité si ce n’est que sa position quasi-centrale nous offre une plutôt belle vue sur l’ensemble du parc. On notera que cette roue devient vieillissante et a tendance par endroit à rouiller, ce qui n’est pas très rassurant.

À faire pour les photos aériennes

Le loup garou

image

S’il y a bien une montagne russe en bois sur laquelle j’arrive à faire monter Alex sans qu’il traîne des pieds, c’est bien celle la. Après un lift qui n’est pas très haut les montée et descentes s’enchaînent plutôt bien sans trop de brutalité ! Les virages sont rares et surtout très souples et la vitesse reste régulière.

À faire sauf si vous n’aimez pas du tout les attractions à sensations

Calamity Mine

Nous voilà ici plongés dans le Village de Lucky Luke (une des rares figures de BD à avoir encore sa place dans le parc) pour une aventure dans la mine de Calamity Jane. Un joli ride muni de deux lifts et parfois quelques gouttes d’eau en fonction du sens du vent.

Incontestablement un incontournable du parc… À ne pas manquer

Walibi Express

Cette année le parc à relooké ses trains et ses deux gares vous proposant une expérience différente en fonction de votre gare de départ. Nous avons pour notre part embarqué dans la gare des Skunks (groupe musical des méchants du parc) a bord du train du groupe. Il semblait être le plus « cool » des deux trains mais nous n’avons pas pris l’autre.

Pratique pour aller d’un bout à l’autre du parc mais pas forcement transcendant en lui même

Flash Back

Une attraction fermée lors de notre précedent passage. Sorte de rivière canadienne à la différence qu’une des deux chutes se fait à contresens ! Une surprise totale pour nous qui n’avions pas vu la subtilité. À noter aussi que le premier lift (avant le changement de sens) est indoor avec des jeux de lumières digne d’un coaster spatial !

Gros coup de cœur ! Dommage simplement que les surprises extérieure ne soient pas fonctionnelles certainement par manque d’entretien

Le palais du génie

L’attraction qui (j’ai l’impression) devient un must-have pour les parcs : une mad-house. De l’extérieur on semble rentrer dans un palais au pied d’un marché arabe. Dans une première salle on découvre les facéties d’un voleur avant de rentrer dans la machine en elle même…

Attraction sympatique avec un joli préshow même si une madhouse reste une madhouse…sans grande surprise donc

Le cobra

Attraction installée visiblement sous divers noms dans les parcs Walibi. Départ en arrière pour le premier lift avant d’être lâché en direction de la gare pour traverser un fer à cheval et un looping en direction d’un second lift… Ce dernier nous élève un peu avant de nous relâcher pour un retour en marche arrière par le même chemin.

De belles sensations pour les amateurs de coaster. Globalement souple, pas trop d’à coups surtout en marche avant.

Le challenge de Toutankamon

C’était un coup de cœur lors de notre précédent passage… Cette attractions est un darkride interactif dans lequel nous devons viser sur des momies et autres monstres de l’antiquité Égyptienne pour ne pas tomber sous le coup d’une malédiction ! Score de chacun des participants affichés en temps réel pour mettre un peu de compétition. De jolis animatronics et de bonnes animations.

Attraction familiale accessible à tous. Impossible de passer à côté

Globalement nous avons passé un bel après-midi dans le parc de Wavre. Ce fut surtout l’occasion de découvrir un service mis en place il y a quelques semaines, le Walibi Connect. Le test à lire (ou relire) ici.