Archives par mot-clé : Allemagne

DU NOUVEAU POUR TRIPSDRILL EN 2020

Aujourd’hui derrière la lettre T se cache un parc d’attraction Allemand. Tripsdrill met en avant la culture locale, qui de nos yeux de français peuvent paraitre parfois un peu surprenant mais donne au final un parc à thème très abouti et riche en amusement et sensations.

DES PIRATES SUR LE DEVANT DE LA SCENE DES PARCS

Aujourd’hui les Pirates sont à l’honneur pour la lettre P de notre Abécédaire 2019. De l’attraction originale en Californie à la belle renovation d’I Corsari à Gardaland en passant par le chantier de Piraten in Batavia à Europa Park, ils ont été un fil conducteur de la saison.

ON PLONGE DANS RULANTICA : LE NOUVEAU MONDE AQUATIQUE D’EUROPA PARK

E comme Eau ou Europa Park dans notre abécédaire 2019.
Premier débrief de notre visite de Rulantica lors de son ouverture presse le 28 novembre. Partons à la découverte de ce véritable parc à thèmes créé par la famille Mack à proximité de leur parc d’attractions.

Continuer la lecture de ON PLONGE DANS RULANTICA : LE NOUVEAU MONDE AQUATIQUE D’EUROPA PARK

PARK STORIES #1 – Movie Park Germany / Walibi Holland

Au-delà du blog, nous sommes aussi sur les réseaux sociaux et réalisons depuis cette saison des stories sur Instagram en direct des parcs que nous visitons. Premier épisode à Movie Park et Walibi Holland.

Movie Park Germany décolle vers une autre galaxie – Star Trek : Expedition Enterprise

Cet été le parc allemand à ouvert une nouvelle attraction sur le thème de Star Trek. Concue par Mack Rides, cette nouvelle machine est un très bel ajout pour les studios de Bottrop. Continuer la lecture de Movie Park Germany décolle vers une autre galaxie – Star Trek : Expedition Enterprise

Europa Park continue de survoler en Europe – Voletarium

Cette année Europa Park a une fois de plus innové en proposant un nouvelle grande attraction intitulée Voletarium. Il s’agit du plus grand Flying Theater d’Europe. Un véritable voyage au dessus de notre vieux continent. Continuer la lecture de Europa Park continue de survoler en Europe – Voletarium

La leçon de Phantasialand – Klugheim

La zone se sera faite attendre pour n’ouvrir qu’au tout début de l’été. Mais la patience a été grandement récompensée. Phantasialand nous à ici servi une réalisation de pointe qui justifie l’engouement qu’elle a créé.

Continuer la lecture de La leçon de Phantasialand – Klugheim

Un nouveau départ – AG Parcs Passion Holiday Park 04/04/2015

Logo_parcs_passion2015 sera pour moi une grande année de parcs. Jusqu’à présent je partais seul ou en couple à la découverte des parcs européens, ou tout au mieux avec quelques amis. Cette fois ci, j’ai franchi le pas de rejoindre une association de passionnés pour partager avec eux mon amour pour les parcs à thèmes. Continuer la lecture de Un nouveau départ – AG Parcs Passion Holiday Park 04/04/2015

Une soirée quelque peu monstrueuse – Horror Nights 12 octobre 2014

Il fallait bien y passer un jour. A force d’entendre parler de ces fameuses Horror Nights organisée par Europa Park, je me suis résigné à prendre mon ticket pour dimanche soir. Accompagné d’un ami Strasbourgeois nous voilà donc plongé dans cette étrange atmosphère où les monstres ont le pouvoir au milieu de la foule. 

photo 1Après une déjà longue journée dans le parc et un passage par la voiture pour se délester de quelques affaires inutiles nous voici donc arrivés peu avant 19h30 devant l’entrée spécifique de la soirée (juste après le pont du parking sur la droite) et bien nous en a pris d’arriver si tôt puisque les portes allaient finalement ouvrir avec une demie heure d’avance sur l’horaire annoncé de 20h.

Après un passage par une petite forêt bien serrés au milieu de la foule, et parfois bousculés par quelques aventurier(e)s pas si téméraire et déjà apeurées, nous arrivons sur la place centrale (située en dehors du parc) où les trois maisons jugées les plus effrayantes sont situées.

DER FLUCH DER WERWOLFS (13/20)

Par réflexe, nous nous dirigeons le plus loin possible dans le quartier grec du parc où nous attend (entre autres) cette nouvelle maison au nom traduisible en français par « la malédiction des loups garous ». Nous entrons dans la reconstitution d’une maison que nous avons malheureusement déjà visité le matin même (le décor sert à une attraction plus « soft » pour le parc en journée) nous avions donc quelques repères mais cela nous a tout de même permis d’être surpris par quelques éléments bien cachés. Le niveau annoncé sur le plan n’était pas exceptionnel mais le fait d’y entrer seul (personne n’était encore arrivé jusqu’ici) nous a permis de bien en profiter même si nous nous attendions peut être à un peu plus de choses.

Ensuite nous avons un peu tourné pour trouver une autre attraction. The Dead Inside était indiqué dans le secteur sur le plan mais nous avons eu un peu de mal à la trouver. Il fallait en fait repasser par la première « scarezone » que nous avons traversé où des zombies nous approchent (peut être un peu trop gentiment à mon goût), dans notre recherche nous en avons trouvé une seconde située sur le ponton au milieu de l’attraction Poséidon. Quelques bruits et quelques monstres mais rien de quoi me surprendre vraiment… Serions nous insensible ???

THE DEAD INSIDE 2.0 (14/20)

Après avoir retrouvé notre chemin, nous voici donc dans une deuxième maison où nous allons attendre environ 15 minutes. Un policier nous tient en joue avec son arme avant de rentrer, insistant pour que nous gardions les mains en l’air… Cela ne durera pas longtemps dans le labyrinthe très sinueux mais d’une longueur très honorable notamment dans une partie de la file d’attente de Poseidon. Le niveau monte un peu, mais le gros problème de la soirée va commencer à s’afficher… le flux de personnes ! Une dizaine de personnes envoyées toutes les minutes (à peine) finissent par se rejoindre très rapidement gâchant souvent l’effet de surprise. Il réside tout de même une bonne ambiance de stress dans des couloirs parfois sombres et étroits.

Ayant fait le fond du parc retour vers l’entrée où les files d’attente se sont accumulées. Il faut compter entre 30 et 40 min pour chacune des trois parcours restants. Nous continuons donc a remonter le niveau de frayeur en passant par un laboratoire.

THE LABOR (16/20)

photo 3Nous voilà donc a attendre pour rentrer dans cet univers créé de toutes pièces pour l’occasion. Un laboratoire où des scientifiques cherchent à former une armée de zombie. Certains vont finalement échapper à leur contrôle.

Les décors sont absolument superbes et réalistes mais contiennent de nombreuses baies vitrée qui annoncent un peu la couleur de ce qui arrive derrière. On perd une nouvelle fois l’effet de surprise en raison de l’accumulation de visiteurs à trop grande vitesse.

J’avoue tout de même avoir été bien surpris par un élément de décor à la fin qui m’a bien fait flipper deux secondes. Mais bon je ne veux pas vous gâcher la surprise si vous êtes amenés à le faire.

NIGHTMARE (16/20)

Le temps passe, les files d’attentes s’allongent… 45 minutes désormais pour se plonger dans un cauchemar vivant à en lire le programme distribué à l’entrée. A vrai dire le cauchemar avait un peu commencé dans la file avec un groupe de personnes un peu lourdes (et de surcroît éméchées) devant nous. Malheureusement nous avons du passer avec eux et la traversée de cette maison était un peu surréaliste. Nous rentrons dans une habitation où une jeune femme est apeurée car elle a perdue sa petite fille et nous demande de la retrouver. S’en suivent une successions de « clichés » des mauvais rêves parmi lesquels on retrouve, les clown, la solitude dans une sombre foret ou encore… le dentiste ! Un beau potentiel dont nous n’avons certainement pas pu profiter pleinement.

IMG_0137Un peu plus de 21h, et mine de rien une journée de parc ca creuse… Direction l’un des points de restauration, avec une plutôt mauvaise surprise. Du porc dans la quasi totalité des plats du « resto » que nous avons choisi. Mon ami n’en mangeant pas, il a du se rabattre sur un « poulet roti et salade de pomme de terre ». Le poulet n’avait de rôti que le nom, puisqu’il était en fait pané et la salade était visiblement relativement acide. Il faut précision : nous étions obligés de commander avant d’être servi et sans pouvoir découvrir les plats à l’avance car il étaient sous cloche pour les garder au chaud. Pour ma part j’ai pris un « burger bavarois » qui était en fait un sandwich au jarret dans un pain rond avec deux rondelles de tomate de l’oignon et de la sauce. Nous ne nous attendions pas à de la grande cuisine mais nous avons été un peu déçu par l’accueil et le service par rapport à ce que nous connaissions du parc.

THE CRYPT – REBORN (16/20)

Et encore une petite hausse du temps d’attente (50 min) pour cette dernière « épreuve » des Horror Nights, un voyage au sein d’une crypte et une exploration en partie « sous-terraine ». Un scientifique ramène les morts à la vie grâce aux sécrétions d’araignées mutantes. La présences de ces dernières se fait d’ailleurs bien ressentir. C’est certainement la maison où j’ai été le plus surpris par des éléments bien cachés. Une fois de plus le décor est très bien fait et comme dans la maison précédente, le côté labyrinthe intérieur/extérieur m’a un agréablement surpris. Petit bonus une photo souvenir à la fin du parcours dont le flash doit vous dévoiler quelque chose que je n’ai pas très bien discerné.

Nous n’avons pas fait d’attractions ni assisté au spectacle sur glace (dont un « non amateur » m’a pourtant vanté la qualité) nous avons préférer nous concentrer sur les maisons. Heureusement d’ailleurs, car nous n’aurions peut etre pas eu le temps de toutes le faire sinon.

Globalement l’univers et les décors sont de très bonne qualité. Les acteurs jouent plutôt bien le jeu, même s’il ne s’en prennent peut-être un peu trop qu’aux victimes « faciles » déjà apeurées par la soirée au détriment des autres. En revanche, je trouve qu’il manque dans l’ensemble un peu de monstres aussi bien dans les maisons que dans les scarezones.

Pour avoir fait la soirée la moins chère (14€) j’ai eu l’impression d’en avoir tout juste pour mon argent en comparant à ce que j’ai déjà connu ailleurs. De plus, la soirée n’était pas complète et les temps d’attentes se sont littéralement envolés en fin de soirée… jusqu’à 70 minutes pour la Crypte et le Labor dont la file d’attente partait un peu dans tous les sens et remontait jusqu’à celle de la crypte. Je n’ose même pas imaginer les prochains week-end avec les vacances qui arrivent. Peut-être ai-je idéalisé ce rendez-vous ? Ai-je pris trop de recul pour être impressionné par les monstres, possible ! Mais certaines maisons dans d’autres parcs m’ont beaucoup plus marqué et certaines étaient comprise dans le prix du billet du parc. Mais mon expérience déjoue certainement mon objectivité.

Les Horror Nights est donc un rendez-vous à faire si vous n’avez pas une assurance totale ou alors en groupe avec quelqu’un d’assez flippé. Les maisons sont d’un bon niveau mais essayez de ne pas suivre de trop près le groupe qui vous précède. Les scarezones sont joliment réalisée mais manquent d’acteur à mon goût.

Note finale de la soirée : 14/20

Petite journee dans le monde de l Europe (Europa Park – 29 mai 2013)

En ce mois de Mai rempli de congés, je profite donc de cette période pour rendre une petite visite à une amie strasbourgeoise. Strasbourg étant à moins d’une heure d’Europa Park, j’en ai donc profite pour faire un tour dans ce parc, le saisonnier le plus fréquenté du continent.

Départ 7h20 pour rejoindre avec un peu d’avance la gare routière de Strasbourg d ou un bus nous conduira jusqu’à l’entrée du parc pour 8 euros l’aller-retour. Apres une heure de trajet, un peu chaotique en raison d’un chauffeur assez violent nous voilà arrives.

Apres une traversée du parc en train jusqu’au quartier espagnol nous rejoignons Wodan, le grand huit en bois ouvert l’an passé. En repartant vers le milieu du parc nous faisons un tour de barque sur le lac.

Petit moment d’égarement à ce moment-là. Mon amie ayant cru lire 11h20 sur sa montre, et ayant une petite faim, nous prenons donc la direction du Food Loop.

Apres une hésitation du personnel à l’entrée du restaurant, que nous comprendrons quelques minutes plus tard, nous commandons à boire car les plats n’étaient pas disponibles… Lors de la validation de ma commande de boisson je découvre qu’il était en fait 10h20, les plats ne seront donc disponibles qu’une grosse demie heure plus tard.

EP Mai 2013 1Pause digestion avec un tour en barque dans le monde des pirates de Batavia ou encore dans l’Historama qui nous a permis de replonger dans près de 40 années d’amusement proposés sur le site par la famille Mack. Direction ensuite le chapiteau d’exposition sur la future attraction du parc, Arthur et le Minimoys. Nous avons d’ailleurs pu y croiser l’architecte français de l’attraction. Ce dernier étant accompagné, nous n’avons pas osé lui demander une photo.

Détour ensuite par le quartier grec et son junior Coaster Pegasus, son water-coaster Poséidon et la Mad-House La Malédiction de Cassandre. A proximité également, la Wild-Mouse Matterhorn Blitz, le parcours scénique l’Univers de l’Energie (je ne vois toujours pas le rapport d’ailleurs avec les dinosaures que l’on croise à l’intérieur) avant de revenir vers l’Eurosat.

EP Mai 2013 38J’ai également pour la première fois monté à bord de l‘Eurotower qui m’a permis de prendre de belles photos d’altitude. A vrai dire j’avais déjà réalisé des photos similaires à Noël dernier du haut de la grande roue hivernale installée sur le parcours d’Atlantica. Mais pour tout ceux qui n’ont pas la chance de visiter le parc en hiver, la vue de haut est tout de même intéressante pour les jours de faible (moyenne) affluence !

EP Mai 2013 51Parmi les nouveauté de cette année 2013, de nouvelles « scènes » dans le village des contes, non loin de là où s’installera l’an prochain la grande attraction d’Arthur. Nous avons également découvert le spectacle interactif des Frères Grimm dans ce même univers. Après une attente dans une bibliothèque, nous sommes invités à passer devant un miroir en projetant une image en réalité augmentée pour trouver des sorciers et un roi ou une reine parmi nous. Des personnages réutilisés dans une présentation animée dans la pièce suivante.

Encore une belle journée, où nous avons pu profiter de nombreuses autres attractions avant de repartir avec le bus qui nous attendais à 18h tapantes à l’entrée du parc. Et je l’espère la prochaine fois, mon régime aura peut-être fait son effet pour me permettre de monter dans le tant convoité Blue Fire ou encore Silverstar ! A suivre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.