UNE NOUVELLE EXPERIENCE DE COASTERS : LES ROLLERBALLS

Une première cet été pour moi même si, à force de voyages, il devient de plus en plus difficile de trouver de vrai nouveau types de montagnes russes. Mais ce fut le cas dans le sud au Parc Spirou grâce au nid du Marsupilami.

Il s’agit là d’un rollerball du constructeur suisse R.E.S. pour Ride Engineers Switzerland. C’est un peu le grand frère de Wilde Hilde ce coaster de Schwaben Park (premier du genre donc) à qui le parc avait associé une musique sur les poules composée par IMAscore et aux inspirations de Crazy Frog. 

Nous voici donc pour la première fois à bord de cette machine. Et les sensations sont vraiment uniques. L’installation ressemble un peu aux sièges des 4D Intamin à la différence qu’ici les sièges ne font pas des rotations complètes en faisant ainsi une attraction beaucoup plus familiale. 

Mais peut être c’est ce qui est le plus étonnant ! Autant sur un 4D classique à rotation on sait que ca va tourner et nous retourner jusqu’à ne plus vraiment savoir où l’on est. Ici, le basculement du siège est très perturbant et quasi imprévisible. Impossible donc d’anticiper ce qui donne un vrai charme et des sensations très étranges pour les habitués des montagnes russe. 

Il va falloir s’y habituer car on retrouve déjà 4 modèles de ce type. Les deux autres étant au Prater de Vienne en Autriche et  en construction dans une station allemande proposant déjà plusieurs crédits notamment de Wiegand. 

Hâte donc de croiser de nouveau ce genre de machine pour voir si une première expérience nous fait vivre le ride différemment ou pas ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *