Une grande fête foraine boisée où l'on ne paye qu'à l'entrée (Parc St-Paul – 18/08)

C’est donc une première pour nous deux dans ce joli petit parc de l’Ouest de l’Oise. Alex (ne jurant que par Mirapolis) connaissait de nom car certaines attractions sont venues ici après la fermeture mais aussi parce que le directeur est le frère de l’un des derniers de Mirapolis. Pour ma part j’etais tombé sur un prospectus en prenant l’avion à Beauvais l’an dernier.

Nous arrivons aux alentours de midi après 2h30 de route depuis Reims et après nous être acquittés des 17€ d’entrée par personne (le parking lui est gratuit) nous voilà à l’intérieur ! Première constatation : la musique, pas de sonorités féeriques ou thématiques, non, collectif métissé et autres HITS tels que je peux les entendre quotidiennement au boulot ! En route pour un première attraction…machinalement la première à l’entrée.

La Grande Roue

Un peu de hauteur, pas trop non plus et surtout une structure mal entretenue et des embarcations qui font vraiment plastoc ! Bref, ce n’est pas trop rassuré que je rentre à l’intérieur. Deux petits tours et puis s’en vont… Vue parking et pas grand chose si ce n’est des arbres.

Pas beaucoup d’intérêt pour cette grande roue…

Le Wild Train 15

Allez passons aux « choses sérieuses » avec ce kiddie coaster de la compagnie russe Pax installé non loin de l’entrée. Pas d’attente, nous rentrons directement dans le train… Malheureusement je ne pourrais pas faire l’attraction, la ceinture n’est pas assez grande pour que je puisse la fermer. Me voilà fâché pour la journée ! Alex reste toutefois à l’interieur. Il en retient une belle vitesse avec ses lunettes qui ont failli voler (même dans rock et Space elles tiennent) et des virages serrés.

Visiblement un kiddie coaster assez puissant à faire donc (si vous le pouvez) !

La Tour Descente Extrême

Après l’épisode précédent de la ceinture trop courte et un recalage il y a deux ans à Hurracan Condor à PortAventura, je rentre à reculons dans la file d’attente vu qu’Alex voulait le faire (j’étais d’ailleurs plus que surpris !) et la miracle… la ceinture entre le siège et le harnais ferme sans trop de soucis. Cherchez l’erreur…
Nous voilà donc en train de monter, très lentement puis plus rapidement. Une fois arrivés à une quarantaine de mètres de hauteur nous restons stables quelques secondes avant le lâcher. Chute libre puis freins progressifs (un peu brusques tout de même) pour nous retrouver de nouveau sur la plateforme.

Une bonne dose de sensations à proscrire tout de même aux personnes fragiles de l’estomac

Une souris verte…
… qui a un rail jaune !!!! Je passe donc par la queue… Et j’attend pas trop anxieux… OK j’arrête ! Une belle wildmouse tournoyante signée Zamperla plutôt agréable dans son ride malgré un layout loin d’être original. Ca tourne, ca vire, ca monte et ca desdcend… toutes les joies d’une souris folle, ni plus, ni moins…

Ça tourne mais pas trop (même Alex ne s’est pas plaint pour vous dire) avec de jolis airtime… À refaire

Le coaster formule 1

Un coaster qui, je trouve, porte plutôt mal son nom puisqu’il s’agit… d’une wild mouse! Le nom, lui, vient de la thematisation des wagons… chacun représente une formule 1 de différents constructeurs qui evolue sur un circuit sinueux… Virages serrés (logique pour une wild mouse) mais aussi de belles chutes et des airtimes impressionnants.

Un joli layout qui fait de cette wild mouse un tres bon coaster

Apres ces quelques belles attractions nous décidons d’aller manger un morceau. Un restaurant service a table existe sur le parc non loin de là où nous nous trouvions, malheureusement nous nous sommes fait recaler car il était 14h15 et que le resto fermait a 14h. Nous nous rabattons donc sur le snack a côté, ou la vendeuse n’etait pas tres accueillante et la cuisine pas tres propre. Si nous avions mieux connu le parc nous serions venus avec notre charbon de bois et nos saucisses car des barbecues sont mis gratuitement à disposition des visiteurs. Bref, un americain, un coca et une danette plus tard, il etait l’heure du spectacle de caniche.

La parade des chiens savants

Nous decouvrons avec bonheur que la petite salle ou se deroulait le show etait climatisée, et c’était loin d’être un luxe en ce week-end de canicule. Alex a remarqué a l’entree l’un des participant au spectacle et le reconnaît pour avoir proposé le même spectacle a Nigloland (que personnellement je n’avais pas vu) ou un animateur donnait du rythme au spectacle. Lorsque le show commence nous découvrons avec surprise cet animateur de Nigloland en video grace a un rétroprojecteur, le technicien gerant le son et la vidéo avec un seul et unique DVD se debrouille comme un pied et le spectacle est amusant pour les enfants mais pas non plus grandiose.

Rigolo pour amuser les enfants mais guère plus

Kalif, le roi lion

Deuxieme spectacle qui etait proposé dans la foulée mais dans un autre lieu du parc, sous un chapiteau, autant dire qu’il ne fallait pas compter sur la clim cette fois ci. Dans ce spectacle un dresseur joue avec lions et lionnes derrière une cage, evolution sur des poutres et presentoirs. Le spectacle fut court et les animaux rapidement agressifs, certainement en raison de la chaleur.

Le dino splash

La ou le reste du parc semble etre une fete foraine, ce flume est superbement thematisé sur la préhistoire. La particularité de celui-ci c’est qu’il mouille plus hors du parcours que pendant le parcours. A l’entree de la file d’attente la deuxième chute permet de rentrer complètement tremper, on en est presque déçu du coup que l’attraction ne mouille pas autant.

Le chateau hanté

L’entrée du chateau se fait dans le fond à droite

Habitués aux trains fantôme nous nous empressons de découvrir ce château hanté sous forme d’un walkthrough. Nous evoluons dans des couloirs grillagés dans un univers sombre. Monstres animaux à phobie et morts vivants entre autres au programme de ce parcours peut être un peu trop éclairé à mon goût. Seul chose impressionnante, un passage dans un cylindre tournant donnant un peu le tourni même si cela n’a rien a voir avec un château hanté.

La maison foldingue

Cette attraction propose de petites sensations accessibles à tous. Elle monte et descend a vitesse plutôt lente tout en s’inclinant (un peu comme le wagon de KingKong a Bobbejaanland dans plus de dimensions avec quelques effets supplémentaires et une histoire rigolote.

Belle petite attraction a faire principalement en famille.

L’arche de Noé

C’est la première attraction que nous avons vu en arrivant sur le parking lorsque nous avons rejoint l’entrée du parc. Il s’agit d’un bateau a bascule thématisé avec quelques animaux avec aussi une photo location assise sur la main d’un gros singe.

Il se trouve en revanche bien isolé dans un coin du parc ce qui en fait une attraction encore une fois sans attente.

Le bateau faisant le tour du lac étant pris d’assaut nous avons quitté le parc après une belle petite journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le meilleur vient toujours de l'innatendu… (Toverland – 29/07)

Ayant ete terriblement déçus par Efteling hier, nous decidons donc de partir à l’aventure! Rentrés à l’hôtel, nous explorons donc les flys des differents lieux touristique et tombons sur deux de parcs d’attraction!  Ils nous proposent l’un d’aller sur le littoral à 1h30 de notre hotel deja payé et non annulable… Le second vers l’est est à 50 minutes… C’est là bas que nous avons décidé d’aller : Toverland!

Alex commence a prendre peur à la vue d’un parking semblant plein alors qu’une seule file n’etait occupée. L’entrée se fait par un grand bâtiment qui contient deja a lui seul de nombreuses attractions. Apres une petite mesaventure en caisse (nos CB ne passaient pas au guichet choisi) nous avons finalement reussi a rentrer apres nous etre acquittés de 2×22€ + 6€ de Parking.

Le boomerang

Certains connaissent ce nom pour le meme coaster que le « Cobra » que je vous ai présenté de chez Walibi. Mais meme s’il s’agit aussi d’une montagne russe en fer, elle n’est pas aussi violente, bien que plus impressionnante qu’elle n’en a l’air!  Le boomerang rentre dans la catégorie de ce que l’on appelle des « Junior Coaster » : un trajet assez court et simple, sans inversions, mais qui n’en perd pas forcement d’interet. Le train ne manque pas a plusieurs reprises de prendre une bonne vitesse sur ses rails jaunes.

Un coaster vraiment abordable pour toute la famille à condition d’en remplir les conditions de taille.

Ce premier batiment comporte de nombreuses attractions comme des chaises volantes, des descentes de toboggans avec un bateau pneumatique, des tasses ainsi que des attractions pour les plus petits (mur d’escalade souple, tracteurs etc…) C’est la forme première du parc, tel qu’il a ouvert en 2001. Il comporte depuis un passage thematisee vers un second batiment ouvert en 2004 intitulé la forêt magique.

Backstroke

Grâce à une attraction similaire faite deux jours plus tôt et un nom evocateur, nous ne nous sommes pas fait tromper par l’ennemi cette fois-ci. Il faut dire que la remise dans le « droit chemin » est plus que visible du grand public. Ce flume en partie inversé a la particularité d’être à la fois indoor et outdoor. L’embarquement se fait dans le batiment de la forêt magique au pied d’une montagne aux allures de monstres. Ce dernier ne manquera pas de vous « intetpeller » lors de votre depart! Apres le premier lift, la buche fait une rotation a 90° pour vous laisser partir en arrière vers le second lift ou l’on vous remettra en marche avamt à mi-course. Sortie vers l’exterieur en direction d’une tour, point de depart de votre deuxième chute vers l’exterieur cette fois ci, avant de retourner en gare.

Un flume plutot agréable avec de belles sensations et surtour le juste dosage d’eau. On en ressort ni trop,ni trop peu mouillé! Un magnifique effort de thematisation egalement!  Gros coup de coeur pour cette attraction que nous avons bien du faire 5-6 fois au moins.

Boosterbike

« Prend une photo, ca va plaire à mon père!  » Telles ont été les paroles d’Alex à la vue de ce ride signé Vekoma! Il faut dire que le concept est original (nous n’en avions jamais vu jusque la) et la thema (bien que minimaliste) colle parfaitement au concept. Vous partez a grande vitesse pour une virée en moto. Nous sommes installés comme sur une vraie, à califourchons et presque allongé sur la machine. Et la sécurité me direz vous? Eh bien, nous retient a la fois par les jambes mais aussi dans le dos (comme les disc-O-coaster) pour nous faire accélérer en toute securite. Accélérer car le depart se fait en réalité propulsé par un treuil avant un ride en roues libres et sans inversion…

De la puissance et une belle sensation de liberté avec les bras libres! A faire et à refaire…

Troy, the ride

La mythologie grecque inspire décidément les themeurs de montagnes russes en bois… Apres Zeus chez Asterix ou encore Joris et le dragon a eftelijng, Toverland a décidé de nous plonger dans l’histoire du cheval de Troie… Celui ci trone d’ailleurs dignement à l’entrée de la file d’attente de l’attraction… Orignalité dans la sécurité : une ceinture commune en plus de la lap-bar individuelle. Le parcours est, quand à lui, pour le moins classique pour une montagne russe en bois. Apres une belle montée, les chutes et les remontées s’enchainent avec de beaux virages plutôt souples. Ca ne vaut pas la crème qu’est Wodan à EP mais il a le mérite d’être moins violent que Tonnerre de Zeus.

Ni plus, ni moins qu’une montagne russe… les amateurs devraient être rejouis mais ne fera pas changer les autres d’avis…

Woudracer

On connaissait les coasters type bobsleg de Mack ou Schwarkopf mais ce type de machine etait pour le moment inconnu à mon existence de passionné de parcs. Ce parcours de bobsleg se fait installé jambes allongées à 1 (ou 2 avec enfant) dans des machines qui tiennent presque plus du kart que du bob. L’evolution sur le parcours se fait a l’aide d’une manette a abaisser pour prendre de la vitesse. Elle permet d’envoyer l’information par un cable a un circuit qui ressemble a du E-powered pour un parcours interieur et extérieur.

Une vraie sensation de liberté, gros plus : pouvoir moduler la vitesse à son gré malgré une vitesse max tout petit peu trop faible à mon goût. Dommage que l’attente soit longue (plus d’une demie heure)

Twist and turn

Autre attracton indoor du parc… une sorte de tour sur lesquelles tournent 6 nacelles. Deux rotations horizontales dont une manuelle (comme sur des tasses) et une verticale pour donner quelques petites sensations… on regrettera que le tour ne soit pas un peu plus long… surtout quand personne n’attend pour monter dans le manège.


Extérieur du parc

Outre Troy et le Boosterbike, le parc comporte d’autres experiences outdoor comme des jeux d’eau, des balançoires de tout type ainsi qu’un caroussel et un bateau pirate. Le parc s’est aussi doté d’un parcours accrobranche d’une belle longueur pour un parc non spécialisé. On retrouve également entre les deux bâtiments un spectacle de magie largement compréhensible malgré la barrière de la langue !

Belle decouverte qu’a été pour nous la visite de ce « petit » parc qui grâce a ses nombreuses attractions interieures a accueilli l’an passé 500 milles visiteurs, ce qui est un beau score pour les Pays-Bas. Nous y reytournerons certainement dans quelques mois pour tester le nouveau ride qui doit ouvrir fin septembre (juste derrière la file d’attente du Boosterbike), un spinning coaster qui ressemble à s’y méprendre au « Twist » celui du Pal signé du même constructeur : MACK RIDES !

De belles découvertes mais de la déception (Efteling – 28/07)

Cela devait être le moment principal de notre trip belgo-hollandais, mais Efteling ne nous a pas énormément enthousiasmé. La faute certainement à la foule présente le même jour que nous.

Il faut dire qu’en raison d’un problème de bagage mal preparé (je n’avais pas de t-shirt pour le week-end) nous avons du faire un detour pour en acheter. Après le Check-in de notre hôtel, nous arrivons vers 13h découvrant plusieurs parking avec un nombre incalculable de voitures. C’est parti pour une longue après-midi de surprises pour 2×35€ + 10€ de parking.

De Vliegende Hollander

J’avais un peu préparé la visite et avait déjà envisagé de faire cette attraction ! Un peu dans l’esprit de Poseidon à Europapark, ce ride mêle coaster et splash. Elle rajoute même une partie Darkride indoor plutôt impressionnante. La file d’attente nous plonge dans la demeure abandonnee d’un capitaine hollandais via diverses pièces avant de rejoindre un sublime port d’embarquement où commencera notre aventure.

Un excellent ride, il vaut vraiment l’heure d’attente que nous n’avons d’ailleurs pas vue passer. Dommage qu’avec ce monde nous n’ayons pas pu le refaire. Gros coup de cœur !

Vogel Rok

Ce coaster indoor de Vekoma nous entraîne dans l’une des histoire des milles et unes nuits (l’oiseau Rok) pour un grandiose voyage. Pas d’inversions, quelques jeux de lumières magniquement biens placés et une musique plus qu’entêtante (je l’ai encore en tête) font de ce ride une perle rare. Les deux seuls points négatifs : un parcours peut être un peu trop noir et une file d’attente trop en zigzag manquant d’un chouilla de théma pour nous occuper.

ENOOOOORME COUP DE CŒUR

PAGODE

Voilà une attraction qui nous a permis de prendre de la hauteur pour prendre un peu de haut ce parc extrêmement boisé. Le plateau circulaire s’élève en fait au bout d’un manche macanique. Cela permet de voir quelques détails du parc mais ne mérite pas la demie-heure d’attente que nous avons subi en plein soleil.

Un bon plan pour ceux qui aiment les photos aériennes mais pas sensationnelle

Après une petite pause goûter et une glace vanille fraise avec des cerises et des morceaux de gaufres croustillantes de muesli et de chocolat blanc préparée devant nous, direction une nouvelle partie du parc en passant par un hall représentant une ville miniature. Juste à côté on retrouvait également une grande salle ou l’on peut se restaurer installé autour d’un magnifique carrousel

Droomvlucht

Peut être ma pire expérience de file d’attente depuis que je visite des parcs d’attractions… Après une sublime entrée et l’expérience de « De Vigliende Hollander » je pensais retrouver une belle queue occupante… Raté des lacets à perte de vue et une heure d’attente dans une zone couverte et pleine d’enfant et de brouhaha. Au secours !!! Au final c’est une expédition dans un véhicule suspendu qui nous attendant dans un monde fantastique. L’attraction plutôt jolie est d’une bonne durée pour compenser l’attente avec de nombreux animatronics et une petite surprise vers la fin.

Un bon moment à passer pour toute la famille mais qui ne vaut peut être pas les 60 minutes que nous avons passé dans ce cafarnaum.

Vila volta

Juste à côté de ce monde féerique de fées et autres lutins se trouve une grande bâtisse est imposante. Le plan nous indique « maison hantée »… Allons jeter un coup d’oeil.

Image Wikipedia

L’entrée se fait sur le côté du bâtiment pour entrer dans une première pièce puis une seconde ou une fois off puis un animatronics de vieillard nous raconte une histoire (en hollandais XD)… Avant l’entrée un panneau nous expliquait heureusement le tout. Cette Villa à été construite par une lignée de voleurs dont le maître est décédé et qu’il fallait avoir le cœur pur pour pouvoir en ressortir… J’avais déjà ma petite idée sur le type d’attraction qui nous attendait…
Et BINGO ! Dans la troisième pièce je reconnais les caractéristiques d’une Mad House. Plus de surprise donc…

Rien d’original si ce n’est de trouver cette expérience dans une maison dite hantée ! Petite déception !

Efteling museum

Comme son nom l’indique cet espace propose dans trois pièces des expositions d’objets ou de photos retraçant les 60 ans du Parc. Le détour peut être instructif pour ceux qui aiment les parcs.

Dommage que nous y soyons allés au moment ou il s’est mis à pleuvoir, il a été envahis par la foule fuyant l’averse.

Stoomtrein

Le nom est assez révélateur, surtout lorsque l’on voit qu’il existe à deux endroit du parc… Ce train nous fait faire le tour du propriétaire, histoire de découvrir certains recoins encore innexploré pendant cette petite journée. Il passe sur le lac, dans une fausse gare avec quelques animatronics.

Utile pour traverser le parc sans se fatiguer. On regrettera tout de même qu’il ne nous fasse pas apercevoir la grande majorité du parc.

Carnaval Festival

Je ne sais plus si cette attractions était classée dans la vidéos des plus mauvaises copies d’It’s à small world, mais elle pour pourrait y trouver sa place. Nous embarquons à bord d’un buggy pour un « tour du monde »… Des clichés ! Les français n’apparaissant aux yeux des hollandais et autres visiteurs que comme un homme à béret et à baguette sous le bras… Musique répétitive (pas de modulation par pays) et un trajet assez long pour qu’il deviennent ennuyeux…

Ne vaut pas l’original à faire une fois pour voir si peu d’attente

Aquanura

Avant de partir, nous avons vu ce « sensational water show » comme nous indique le plan… Il me semble avoir entendu dire que Dreams à Disney avait été lancé pour concurrencer ce show… Je pense que Paris n’a rien a craindre ! Certes le show était joli, mais il n’avait rien de sensationnel. Pire encore, il m’a semblé rétrograde vis à vis de certains autres show en France (je pense à la note bleue du futuro qui est bien plus magique… Pas de réelle histoire, juste de l’eau de la couleur et un peu de feu et encore faut-il réussir à se frayer une place pour le voir correctement.

je me suis certainement fait un film pensant voir un show grandiose à la « dreams » mais ce ne fut pas le cas. Ne pas venir juste pour ce show mais il reste joli à voir sans trop en attendre.

Nous avons volontairement zappé une double montagne russe en bois, un coaster a inversion et un parcours de bouees où il y avait trop d’attente. Nous avons aussi vu d’autres petit manège et une balade en barque sur le lac (20min, non merci). Notre avis restera mitigé certainement à cause de la forte fréquentation. Les attractions en elles mêmes ne sont pas forcément mauvaises mais ne valent pas forcément s’attendre près d’une heure à chaque fois pour les plus grosses. Demain nous sommes dimanche, il y aura donc certainement encore plus de monde… Nous décidons donc de ne pas revenir le lendemain mais de programmer un autre séjour mais dans quelques mois et surtout a une période moins fréquentée.

Les geeks peuvent enfin fréquenter les parcs d'attractions !

Depuis quelques jours le parc Walibi Belgium propose le Service Walibi Connect que nous avons pu essayer ce vendredi ! Retour sur Expérience…

Le principe ravira les fans des réseaux sociaux et notamment de Facebook ou ce service permet de se géolocaliser sur certaines attractions, notamment les plus sensationnelles.

La première étape consiste à se connecter sur Facebook et à liker la page Walibi Connect. Si vous êtes chez vous, vous pouvez imprimer un code barre (Si vous ne l’avez pas fait, des bornes sont disponibles sur place pour réaliser l’opération) afin de récupérer un bracelet interactif.

Ce bracelet permet de « swiper » sa position sur des bornes installées à l’entrée du Cobra, du flash-back ou encore du loup-garou entrés autres… Instantanément votre entrée dans l’attraction est répertoriée sur votre page.

L’écran de la borne affiche à chaque passage le nombre de fois que vous avez ridé chaque attraction concernée par le système mais aussi le nombre total correspondant au bout d’un certain nombre à des statuts..

Bonne nouvelle, ce service (et notamment le bracelet) est gratuit. Vous pouvez d’ailleurs repartir avec en souvenir.

L’idée est originale mais mériterait peut etre d’être un peu plus développée ! Il pourrait peut-être aussi servir à publier depuis le parc des photo onride sur Facebook (moyennant un achat à la boutique photo des attractions – peut être un peu moins cher que la « vraie » photo ou offert ou pour un 1€ de plus lors de l’achat d’une photo physique) un bon concept mais à enrichir !

Un rapprochement déjà vécu (Walibi Belgium, 27/07)

Nous voilà donc lancés pour notre trip au delà de la contrée ardennaise (je vais encore me faire taper sur les doigts) pour 4 jours. Notre séjour devait durer deux jours à Efteling et une journée à Bobbejaanland mais elle commença finalement vendredi pour nous mettre à mi-chemin avec les pays bas.

Une fois ma journée de travail terminée nous voilà partis pour Wavre (près de Bruxelles) pour passer une partie de l’après midi avec Walibi et ses amis. Il faut dire que notre Pass Paradiloisirs nous permet de rentrer à moitié prix (soit 32€ pour deux + 7 euros de parking)

Grande Roue

image Un classique des parcs d’attractions… Guère d’originalité si ce n’est que sa position quasi-centrale nous offre une plutôt belle vue sur l’ensemble du parc. On notera que cette roue devient vieillissante et a tendance par endroit à rouiller, ce qui n’est pas très rassurant.

À faire pour les photos aériennes

Le loup garou

image

S’il y a bien une montagne russe en bois sur laquelle j’arrive à faire monter Alex sans qu’il traîne des pieds, c’est bien celle la. Après un lift qui n’est pas très haut les montée et descentes s’enchaînent plutôt bien sans trop de brutalité ! Les virages sont rares et surtout très souples et la vitesse reste régulière.

À faire sauf si vous n’aimez pas du tout les attractions à sensations

Calamity Mine

Nous voilà ici plongés dans le Village de Lucky Luke (une des rares figures de BD à avoir encore sa place dans le parc) pour une aventure dans la mine de Calamity Jane. Un joli ride muni de deux lifts et parfois quelques gouttes d’eau en fonction du sens du vent.

Incontestablement un incontournable du parc… À ne pas manquer

Walibi Express

Cette année le parc à relooké ses trains et ses deux gares vous proposant une expérience différente en fonction de votre gare de départ. Nous avons pour notre part embarqué dans la gare des Skunks (groupe musical des méchants du parc) a bord du train du groupe. Il semblait être le plus « cool » des deux trains mais nous n’avons pas pris l’autre.

Pratique pour aller d’un bout à l’autre du parc mais pas forcement transcendant en lui même

Flash Back

Une attraction fermée lors de notre précedent passage. Sorte de rivière canadienne à la différence qu’une des deux chutes se fait à contresens ! Une surprise totale pour nous qui n’avions pas vu la subtilité. À noter aussi que le premier lift (avant le changement de sens) est indoor avec des jeux de lumières digne d’un coaster spatial !

Gros coup de cœur ! Dommage simplement que les surprises extérieure ne soient pas fonctionnelles certainement par manque d’entretien

Le palais du génie

L’attraction qui (j’ai l’impression) devient un must-have pour les parcs : une mad-house. De l’extérieur on semble rentrer dans un palais au pied d’un marché arabe. Dans une première salle on découvre les facéties d’un voleur avant de rentrer dans la machine en elle même…

Attraction sympatique avec un joli préshow même si une madhouse reste une madhouse…sans grande surprise donc

Le cobra

Attraction installée visiblement sous divers noms dans les parcs Walibi. Départ en arrière pour le premier lift avant d’être lâché en direction de la gare pour traverser un fer à cheval et un looping en direction d’un second lift… Ce dernier nous élève un peu avant de nous relâcher pour un retour en marche arrière par le même chemin.

De belles sensations pour les amateurs de coaster. Globalement souple, pas trop d’à coups surtout en marche avant.

Le challenge de Toutankamon

C’était un coup de cœur lors de notre précédent passage… Cette attractions est un darkride interactif dans lequel nous devons viser sur des momies et autres monstres de l’antiquité Égyptienne pour ne pas tomber sous le coup d’une malédiction ! Score de chacun des participants affichés en temps réel pour mettre un peu de compétition. De jolis animatronics et de bonnes animations.

Attraction familiale accessible à tous. Impossible de passer à côté

Globalement nous avons passé un bel après-midi dans le parc de Wavre. Ce fut surtout l’occasion de découvrir un service mis en place il y a quelques semaines, le Walibi Connect. Le test à lire (ou relire) ici.

C'est les vacances…

Encore une matinale pour moi demain mais les congés debutent ce soir pour Alex. N’ayant que 3 jours a cause de son changement de boite, nous avons décidé de partir en expedition « Parc ». Les vols aeriens ne nous ayant pas permis de partir « loin » nous avons donc opté pour la nouveauté direction le Nord Belgique et le sud des Pays Bas. Demain, dès ma journée de travail terminée nous filons au sud de Bruxelles pour un moment à Walibi Belgium que nous avons découvert en avril dernier (cela me fait penser que nous ne nous sommes toujours pas inscrits pour la nouveauté de walibi cette année : une connectivité entre le parc de Facebook via des bornes interactives…) afin de nous rapprocher des pays bas.
Samedi et dimanche, direction Efteling pour son nouveau spectacle son et lumieres et une decouverte de cet univers qui fete ses 60 ans cette année.
Enfin lundi avant de rentrer, autre parc belge, Bobbejaaland et autre decouverte pour nous.
A suivre…

Un 14 juillet au coeur de la magie (Partie 1)

Apres 2011 où nous etions a Lyon pour le feu tiré depuis la colline de fourvière et où nous avons reussi a obtenir une bonne place en derniere minute, nous avons cette annee fêté la nation en terre « américaine ».

Le 13 juillet ayant été pour le moins pluvieux, nous avons pris soin d’eviter le concert des annees 80 proposé par la ville (Rose Laurens, Cookie Dingler et Gilbert Montagné) pourtant juste a côté de chez nous. Le feu d’artifice qui suivait durait pourtant pas moins de 25 minutes. Nous avons pu depuis notre magnifique vue sur toit de cave de champagne en apercevoir quelques lueurs. Un gros dodo ne sera pas de trop pour endurer la journee qui allait suivre…

Vers 13h30, arrivée au Parking du Disney Village nous prenons la direction des Studios. C’est la bas que nous dejeunerons léger, un menu avec 2 boissons pour deux car le soir, le repas serait plus copieux. Avant cela nous avons eu la chance de pouvoir prendre 2 fastpass pour faire Rock’n Roller coaster une demie heure plus tard. Coup de chance du jour, deux visiteurs nous offrent leur fastpass pour la tour de la terreur.

Lors de notre tour avant d’embarquer au son d’Aerosmith (ou pas d’ailleurs, puisque les enceintes de notre train n’ont pas fonctionné) d’autres visiteurs nous ont offert d’autres fastpass (non attribués a une attractions ceux ci) obtenu dans leur hôtel (un certain Disneyland Hotel…) puisqu’ils devaient partir. Ces sesames n’etaient valable qu’a partir de 16h…

Ce genereux client se nommant Georges, nous passames donc a une attraction pour lui rendre hommage… Cinemagique ! Malheuresement, les aventures de cet accro du telephone ont du être interrompues lors d’un passage raté en 16/9 dans le western americain. Resultat : evacuation du show alors que le film continuait de tourner et les certains effets se produire… dommage pour la magie de ceux qui ne connaissent pas l’attraction…

Allez direction le Disneyland Park, qui contrairement aux Studios est plutot bien rempli 🙁 Petit tour dans des endroits calmes du parc (si si ca existe meme en periode de forte affluence) puis a voir les longues files d’attentes nous allons en direction du spectacle de Tarzan qui lui aussi tire une longue file d’attente. Au final nous ne ferons dans un premier temps qu’un tour du Disneyland Railroad pour retourner a l’entrée.

Ce 14 juillet, les membres du forum Disney Central Plaza dont nous faisons partie étaient invités a participer a un marathon d’epreuves et de question sur le resort… De nombreux amis participant a l’experience, nous decidons de les rejoindre sur le lieu de repli : l’aire de picnic a côté des tapis roulants. Nous retrouvons notre ami Magicland en compagnie duquel nous dinerons le soir puis repartiment vers le parc.

Petit arret a l’entree du « nouveau » Disney Village pour decouvrir la toute nouvelle boutique World of Disney inaugurée il y a tout juste une semaine. Un belle suface circulaire ou nous retrouvons d’autres ami(e)s… autre post specifique a ce nouveau lieu « magique » un peu plus tard… tout comme un article sur le Walt’s an american restaurant ou nous sommes allés le soir même apres avoir utilisé nos fastpass hotel sur Big Thunder Mountain.

Un nouveau lieu de torture pour votre portemonnaie chez la souris

C’est l’une des nouveautés de cet été, le resort parisien à ouvert un nouveau temple du goodie : World of Disney.

Difficile de passer à côté ! Depuis que la Walt Disney Company à racheté l’ensemble des terrains attenant au parcs, cette nouvelle boutique est un passage obligé. Les check-point bagages ont été installés de manière à ce que vous passiez forcément devant. Ne restera plus qu’à pousser la porte.

De l’extérieur, le bâtiment nous rappelle un peu le style architectural de « Constellations », la boutique attenante à l’attraction Buzz l’éclair, bataille laser avec une apparence pierre neige et des visuels en relief gravés. Elle est surmontée d’un globe géant autour duquel on retrouve clochette.

À l’intérieur, la surface de vente peut parraitre petite à premie abord mais son agencement est largement mis à profit pour proposer de nombreux produits Disney. Une gamme de produits a d’ailleurs été spécialement créée pour ce nouveau lieu.

Côté graphisme on retourne aussi une boute étoilée sur laquelle plusieurs personnages Disney sont représentés. Je ne me suis pas encore penché sur la question des Mickeys cachés, mais je fais confiance à Disney pour qu’ils soient au rendez-vous !

Bref un bien bel endroit ou les fans Disney comme moi auront bien du mal à tenir fermés leurs portefeuille !

En Gaule, quand la queue est trop longue ca fait mal !

C’est en de telles circonstance que l’on commence à se demander si nous ne sommes pas un peu blasés des parcs. Jamais de mon expérience à travers les parcs de France et de Navarre je n’avais vu cela. Après une après midi chez Mickey et son fabuleux « Dreams » du soir, nous sommes allés en direction du Nord et du Parc Astérix. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il ne s’agit pas là d’un PETIT village d’irréductibles Gaulois. 

10h : nous arrivons aux abords du parcs, une sécurité encore plus mal organisée qu’à Marne la Vallée « fouille » nos sacs. Une fouille très peu poussée puisqu’Alex m’a refourgué un petit tournevis à peine dissimulé qui ne semble pas avoir posé de problème.

Tonnerre de Zeus – Quartier Grec

Après avoir passé les tourniquets, (Alex n’étant pas très chaud pour tester Oziris) je me suis dit qu’il valait mieux passer tout de suite par cet incontournable du parc. Bien m’en a pris puisque malgré notre arrivée matinale, nous avons attendu pas moins d’une heure. Le coaster est fidèle à lieu même, assez brusque et peut-être même plus bruyant qu’à son habitude. Personnellement, cela ne m’a pas gêné, Alex lui si ! Incontournable certes, mais ne vaut pas plus d’une heure d’attente à mon goût. D’ailleurs en sortant j’ai eu une pensée pour ceux qui nous avaient suivis et qui se lancaient déjà pour une attente d’au moins 1h30/2h.

Transdemonium – Zone « A travers le temps »

Nous voila donc reparti à la recherche d’une seconde attraction. Goudourix n’étant pas très loin, nous sommes partis dans sa direction mais la file d’attente n’était pas beaucoup mieux que celle de Tonnerre de Zeus à notre sortie. Un grand minimum d’une heure et demie. Beaucoup trop pour une montagne russe en métal aussi machine à baffe que Space Mountain sans son décor. Nous partîmes donc dans les entrailles de ce qui sert de train fantôme au parc : Transdemonium. Une file d’attente plutôt bien thématisée bien que très sobre nous met dans l’ambiance. Rien de très effrayant tout de même. Un moment (pas dés)agréable pour un gros quart d’heure d’attente.

Au secours !!!!!

Nous poursuivons notre chemin en passant par le vieux paris reconstitué en intérieur. Passage obligé pour prendre la direction de ce que l’on appelait à l’époque le quartier parisien et semble s’appeller dorénavant « Zone A travers le temps ». Devant l’Oxygénarium une file interminable… elle vient s’ajouter à celle cachée après l’entrée qui l’est tout autant. Tant pis pour ce tour de toboggan en bouée. Je m’attendais du coup à voir du monde attendre pour Oziris mais ce sont pas moins de 3h de queue qui apparaissent devant nous. Le pire est le manque d’organisation puisque la file s’étend dans la zone égyptienne sans vraiment être délimitée  (ORGANISATION : 0). Je portais un dernier espoir sur « La trace du Hourra » qui semblait victime d’un même acharnement de fréquentation. Au moins 1h30 : STOP !!!

Le relais Gaulois – Bienvenue en Gaule

A cette vue aussi horrifiante qu’une petite montagne russe pour un phobique de manèges à sensation, nous décidons d’aller déjeuner… La aussi la foule est présente mais de manière un peu moins extrême. Il faut dire qu’il n’est que 12h10. Le repas servis ici est correct pour un prix relativement abordable. Le style de plats proposé et le  mode de fonctionnement ne sont toutefois pas sans nous rappeler la filiale FLUNCH, la gamme de prix est d’ailleurs a peu près la même.

Romus et Rapidus – Empire Romain

Ne voyant pas les files d’attente désemplir, nous allons donc en direction de l’entrée. Le soleil étant un peu au rendez-vous, nous nous engageons dans cette attraction de types bouées. Pas trop d’attente (15-20 min) alors que le reste du parc est complètement inabordable. L’aventure est plutôt agréable à l’exception d’une douche obligatoire ! L’entrée dans une grotte se fait sous le flux ininterrompu d’un filet d’eau. A éviter donc en période humide ou froide !

Le défi de César – Empire Romain

Dernière étape de notre virée gauloise, cette Mad House Mack rides à l’interet assez sordide. Ce genre d’attraction gagne son effet par les décors de la pièces et la transformer en coque de bateau dont les seuls éléments sont des hublots matérialisés par des écrans plats la rend fade ! La vidéo diffusée pendant le « show » ayant d’ailleurs connu quelques bugs. On peut toutefois appécier le travail de préshow intéractif avec transformation au légionnaire romain. Et la présentation a un animatronic de César ayant peu de capacités. Même la tournette n’avait pas tous ses effets. Bref, on comprend mieux le flop de cette attraction qui, il y a 5 ans devait relancer le parc.

S’en est trop. Trop de monde et ayant un Pass Paradiloisirs nous décidons de partir pour prendre la direction du parc le plus proche appartenant à la Compagnie des Alpes : La Mer de Sable. Cet autre parc se trouve à une petite vingtaine de minutes (de l’autre côté de la Foret d’Ermenonville) à laquelle nous avons du ajouter une bonne dizaine de minutes… Partis à 14h30, le parking était complètement fermé, aucune issue ! Nous avons du ouvrir une « barrière » à la main puisque personne n’était là. INADMISSIBLE !!!!

Bref, ayant quelques bons souvenirs de ce parc, je pense pouvoir y retourner sans trop de problème (hors grosse affluence) mais Alex pour qui il s’agissait d’une première n’est pas aussi enthousiaste. Il a d’ailleurs été choqué par le nombre incalculable d’agents de sécurité croisés dans le parc.

En juin, ce sera bien!

Ok je l’avoue nous avons tourné le dicton un peu trop a notre avantage… En mai, fais ce qu’il te plaît, mais au final, nous n’avons pas fait grand chose.
Il faut dire qu’EDF nous a fait une mauvaise surprise avec son rappel, qui est venu s’ajouter aux impots… Bref, petit serrage de ceinture apres le week-end a Europa Park au debut du mois.
Rassurez vous nous n’avons pas complètement hiberné puisque pas mal d’amis ainsi que nos parents nous ont rendu une petite visite sur Reims…
Juin sera un mois dense et chargé, même si nous ne visiteront que des lieux deja foulés cette année!  (Enfin pour moi) Disney (je dois avouer que 6 semaines, ca commence a faire long…) nous attend de pied ferme. Des states a la gaule, il n’y a qu’une petite heure d’autoroute que nous parcourrons… Et puis nigloland et europa park entre amis de nouveau nous tendra aussi les bras… De nouvelles aventures a suivre tres bientot sur le blog!