Archives par mot-clé : tour de chute

Retour au Dragon Manoir – Nigloland

Retour sur le dernier univers proposé par le parc de Dolancourt, une citadelle médiavale pour accueillir non pas une mais les deux nouveautés 2016. Un superbe écrin pour des attractions au top ! Continuer la lecture de Retour au Dragon Manoir – Nigloland

Nigloland présente son Donjon de l’extrême

IMG_6086Ce matin la presse locale était invitée au parc d’attraction de Dolancourt pour proposer une visite du chantier de la nouvelle attraction du parc. Le Donjon de l’Extrême ouvrira ses portes le 23 mars prochain pour vous faire plonger de 100 mètre de haut au sein d’une mini citadelle médiévale… Continuer la lecture de Nigloland présente son Donjon de l’extrême

Une grande fête foraine boisée où l'on ne paye qu'à l'entrée (Parc St-Paul – 18/08)

C’est donc une première pour nous deux dans ce joli petit parc de l’Ouest de l’Oise. Alex (ne jurant que par Mirapolis) connaissait de nom car certaines attractions sont venues ici après la fermeture mais aussi parce que le directeur est le frère de l’un des derniers de Mirapolis. Pour ma part j’etais tombé sur un prospectus en prenant l’avion à Beauvais l’an dernier.

Nous arrivons aux alentours de midi après 2h30 de route depuis Reims et après nous être acquittés des 17€ d’entrée par personne (le parking lui est gratuit) nous voilà à l’intérieur ! Première constatation : la musique, pas de sonorités féeriques ou thématiques, non, collectif métissé et autres HITS tels que je peux les entendre quotidiennement au boulot ! En route pour un première attraction…machinalement la première à l’entrée.

La Grande Roue

Un peu de hauteur, pas trop non plus et surtout une structure mal entretenue et des embarcations qui font vraiment plastoc ! Bref, ce n’est pas trop rassuré que je rentre à l’intérieur. Deux petits tours et puis s’en vont… Vue parking et pas grand chose si ce n’est des arbres.

Pas beaucoup d’intérêt pour cette grande roue…

Le Wild Train 15

Allez passons aux « choses sérieuses » avec ce kiddie coaster de la compagnie russe Pax installé non loin de l’entrée. Pas d’attente, nous rentrons directement dans le train… Malheureusement je ne pourrais pas faire l’attraction, la ceinture n’est pas assez grande pour que je puisse la fermer. Me voilà fâché pour la journée ! Alex reste toutefois à l’interieur. Il en retient une belle vitesse avec ses lunettes qui ont failli voler (même dans rock et Space elles tiennent) et des virages serrés.

Visiblement un kiddie coaster assez puissant à faire donc (si vous le pouvez) !

La Tour Descente Extrême

Après l’épisode précédent de la ceinture trop courte et un recalage il y a deux ans à Hurracan Condor à PortAventura, je rentre à reculons dans la file d’attente vu qu’Alex voulait le faire (j’étais d’ailleurs plus que surpris !) et la miracle… la ceinture entre le siège et le harnais ferme sans trop de soucis. Cherchez l’erreur…
Nous voilà donc en train de monter, très lentement puis plus rapidement. Une fois arrivés à une quarantaine de mètres de hauteur nous restons stables quelques secondes avant le lâcher. Chute libre puis freins progressifs (un peu brusques tout de même) pour nous retrouver de nouveau sur la plateforme.

Une bonne dose de sensations à proscrire tout de même aux personnes fragiles de l’estomac

Une souris verte…
… qui a un rail jaune !!!! Je passe donc par la queue… Et j’attend pas trop anxieux… OK j’arrête ! Une belle wildmouse tournoyante signée Zamperla plutôt agréable dans son ride malgré un layout loin d’être original. Ca tourne, ca vire, ca monte et ca desdcend… toutes les joies d’une souris folle, ni plus, ni moins…

Ça tourne mais pas trop (même Alex ne s’est pas plaint pour vous dire) avec de jolis airtime… À refaire

Le coaster formule 1

Un coaster qui, je trouve, porte plutôt mal son nom puisqu’il s’agit… d’une wild mouse! Le nom, lui, vient de la thematisation des wagons… chacun représente une formule 1 de différents constructeurs qui evolue sur un circuit sinueux… Virages serrés (logique pour une wild mouse) mais aussi de belles chutes et des airtimes impressionnants.

Un joli layout qui fait de cette wild mouse un tres bon coaster

Apres ces quelques belles attractions nous décidons d’aller manger un morceau. Un restaurant service a table existe sur le parc non loin de là où nous nous trouvions, malheureusement nous nous sommes fait recaler car il était 14h15 et que le resto fermait a 14h. Nous nous rabattons donc sur le snack a côté, ou la vendeuse n’etait pas tres accueillante et la cuisine pas tres propre. Si nous avions mieux connu le parc nous serions venus avec notre charbon de bois et nos saucisses car des barbecues sont mis gratuitement à disposition des visiteurs. Bref, un americain, un coca et une danette plus tard, il etait l’heure du spectacle de caniche.

La parade des chiens savants

Nous decouvrons avec bonheur que la petite salle ou se deroulait le show etait climatisée, et c’était loin d’être un luxe en ce week-end de canicule. Alex a remarqué a l’entree l’un des participant au spectacle et le reconnaît pour avoir proposé le même spectacle a Nigloland (que personnellement je n’avais pas vu) ou un animateur donnait du rythme au spectacle. Lorsque le show commence nous découvrons avec surprise cet animateur de Nigloland en video grace a un rétroprojecteur, le technicien gerant le son et la vidéo avec un seul et unique DVD se debrouille comme un pied et le spectacle est amusant pour les enfants mais pas non plus grandiose.

Rigolo pour amuser les enfants mais guère plus

Kalif, le roi lion

Deuxieme spectacle qui etait proposé dans la foulée mais dans un autre lieu du parc, sous un chapiteau, autant dire qu’il ne fallait pas compter sur la clim cette fois ci. Dans ce spectacle un dresseur joue avec lions et lionnes derrière une cage, evolution sur des poutres et presentoirs. Le spectacle fut court et les animaux rapidement agressifs, certainement en raison de la chaleur.

Le dino splash

La ou le reste du parc semble etre une fete foraine, ce flume est superbement thematisé sur la préhistoire. La particularité de celui-ci c’est qu’il mouille plus hors du parcours que pendant le parcours. A l’entree de la file d’attente la deuxième chute permet de rentrer complètement tremper, on en est presque déçu du coup que l’attraction ne mouille pas autant.

Le chateau hanté

L’entrée du chateau se fait dans le fond à droite

Habitués aux trains fantôme nous nous empressons de découvrir ce château hanté sous forme d’un walkthrough. Nous evoluons dans des couloirs grillagés dans un univers sombre. Monstres animaux à phobie et morts vivants entre autres au programme de ce parcours peut être un peu trop éclairé à mon goût. Seul chose impressionnante, un passage dans un cylindre tournant donnant un peu le tourni même si cela n’a rien a voir avec un château hanté.

La maison foldingue

Cette attraction propose de petites sensations accessibles à tous. Elle monte et descend a vitesse plutôt lente tout en s’inclinant (un peu comme le wagon de KingKong a Bobbejaanland dans plus de dimensions avec quelques effets supplémentaires et une histoire rigolote.

Belle petite attraction a faire principalement en famille.

L’arche de Noé

C’est la première attraction que nous avons vu en arrivant sur le parking lorsque nous avons rejoint l’entrée du parc. Il s’agit d’un bateau a bascule thématisé avec quelques animaux avec aussi une photo location assise sur la main d’un gros singe.

Il se trouve en revanche bien isolé dans un coin du parc ce qui en fait une attraction encore une fois sans attente.

Le bateau faisant le tour du lac étant pris d’assaut nous avons quitté le parc après une belle petite journée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.