Archives de catégorie : Trip Report

De belles découvertes mais de la déception (Efteling – 28/07)

Cela devait être le moment principal de notre trip belgo-hollandais, mais Efteling ne nous a pas énormément enthousiasmé. La faute certainement à la foule présente le même jour que nous.

Il faut dire qu’en raison d’un problème de bagage mal preparé (je n’avais pas de t-shirt pour le week-end) nous avons du faire un detour pour en acheter. Après le Check-in de notre hôtel, nous arrivons vers 13h découvrant plusieurs parking avec un nombre incalculable de voitures. C’est parti pour une longue après-midi de surprises pour 2×35€ + 10€ de parking.

De Vliegende Hollander

J’avais un peu préparé la visite et avait déjà envisagé de faire cette attraction ! Un peu dans l’esprit de Poseidon à Europapark, ce ride mêle coaster et splash. Elle rajoute même une partie Darkride indoor plutôt impressionnante. La file d’attente nous plonge dans la demeure abandonnee d’un capitaine hollandais via diverses pièces avant de rejoindre un sublime port d’embarquement où commencera notre aventure.

Un excellent ride, il vaut vraiment l’heure d’attente que nous n’avons d’ailleurs pas vue passer. Dommage qu’avec ce monde nous n’ayons pas pu le refaire. Gros coup de cœur !

Vogel Rok

Ce coaster indoor de Vekoma nous entraîne dans l’une des histoire des milles et unes nuits (l’oiseau Rok) pour un grandiose voyage. Pas d’inversions, quelques jeux de lumières magniquement biens placés et une musique plus qu’entêtante (je l’ai encore en tête) font de ce ride une perle rare. Les deux seuls points négatifs : un parcours peut être un peu trop noir et une file d’attente trop en zigzag manquant d’un chouilla de théma pour nous occuper.

ENOOOOORME COUP DE CŒUR

PAGODE

Voilà une attraction qui nous a permis de prendre de la hauteur pour prendre un peu de haut ce parc extrêmement boisé. Le plateau circulaire s’élève en fait au bout d’un manche macanique. Cela permet de voir quelques détails du parc mais ne mérite pas la demie-heure d’attente que nous avons subi en plein soleil.

Un bon plan pour ceux qui aiment les photos aériennes mais pas sensationnelle

Après une petite pause goûter et une glace vanille fraise avec des cerises et des morceaux de gaufres croustillantes de muesli et de chocolat blanc préparée devant nous, direction une nouvelle partie du parc en passant par un hall représentant une ville miniature. Juste à côté on retrouvait également une grande salle ou l’on peut se restaurer installé autour d’un magnifique carrousel

Droomvlucht

Peut être ma pire expérience de file d’attente depuis que je visite des parcs d’attractions… Après une sublime entrée et l’expérience de « De Vigliende Hollander » je pensais retrouver une belle queue occupante… Raté des lacets à perte de vue et une heure d’attente dans une zone couverte et pleine d’enfant et de brouhaha. Au secours !!! Au final c’est une expédition dans un véhicule suspendu qui nous attendant dans un monde fantastique. L’attraction plutôt jolie est d’une bonne durée pour compenser l’attente avec de nombreux animatronics et une petite surprise vers la fin.

Un bon moment à passer pour toute la famille mais qui ne vaut peut être pas les 60 minutes que nous avons passé dans ce cafarnaum.

Vila volta

Juste à côté de ce monde féerique de fées et autres lutins se trouve une grande bâtisse est imposante. Le plan nous indique « maison hantée »… Allons jeter un coup d’oeil.

Image Wikipedia

L’entrée se fait sur le côté du bâtiment pour entrer dans une première pièce puis une seconde ou une fois off puis un animatronics de vieillard nous raconte une histoire (en hollandais XD)… Avant l’entrée un panneau nous expliquait heureusement le tout. Cette Villa à été construite par une lignée de voleurs dont le maître est décédé et qu’il fallait avoir le cœur pur pour pouvoir en ressortir… J’avais déjà ma petite idée sur le type d’attraction qui nous attendait…
Et BINGO ! Dans la troisième pièce je reconnais les caractéristiques d’une Mad House. Plus de surprise donc…

Rien d’original si ce n’est de trouver cette expérience dans une maison dite hantée ! Petite déception !

Efteling museum

Comme son nom l’indique cet espace propose dans trois pièces des expositions d’objets ou de photos retraçant les 60 ans du Parc. Le détour peut être instructif pour ceux qui aiment les parcs.

Dommage que nous y soyons allés au moment ou il s’est mis à pleuvoir, il a été envahis par la foule fuyant l’averse.

Stoomtrein

Le nom est assez révélateur, surtout lorsque l’on voit qu’il existe à deux endroit du parc… Ce train nous fait faire le tour du propriétaire, histoire de découvrir certains recoins encore innexploré pendant cette petite journée. Il passe sur le lac, dans une fausse gare avec quelques animatronics.

Utile pour traverser le parc sans se fatiguer. On regrettera tout de même qu’il ne nous fasse pas apercevoir la grande majorité du parc.

Carnaval Festival

Je ne sais plus si cette attractions était classée dans la vidéos des plus mauvaises copies d’It’s à small world, mais elle pour pourrait y trouver sa place. Nous embarquons à bord d’un buggy pour un « tour du monde »… Des clichés ! Les français n’apparaissant aux yeux des hollandais et autres visiteurs que comme un homme à béret et à baguette sous le bras… Musique répétitive (pas de modulation par pays) et un trajet assez long pour qu’il deviennent ennuyeux…

Ne vaut pas l’original à faire une fois pour voir si peu d’attente

Aquanura

Avant de partir, nous avons vu ce « sensational water show » comme nous indique le plan… Il me semble avoir entendu dire que Dreams à Disney avait été lancé pour concurrencer ce show… Je pense que Paris n’a rien a craindre ! Certes le show était joli, mais il n’avait rien de sensationnel. Pire encore, il m’a semblé rétrograde vis à vis de certains autres show en France (je pense à la note bleue du futuro qui est bien plus magique… Pas de réelle histoire, juste de l’eau de la couleur et un peu de feu et encore faut-il réussir à se frayer une place pour le voir correctement.

je me suis certainement fait un film pensant voir un show grandiose à la « dreams » mais ce ne fut pas le cas. Ne pas venir juste pour ce show mais il reste joli à voir sans trop en attendre.

Nous avons volontairement zappé une double montagne russe en bois, un coaster a inversion et un parcours de bouees où il y avait trop d’attente. Nous avons aussi vu d’autres petit manège et une balade en barque sur le lac (20min, non merci). Notre avis restera mitigé certainement à cause de la forte fréquentation. Les attractions en elles mêmes ne sont pas forcément mauvaises mais ne valent pas forcément s’attendre près d’une heure à chaque fois pour les plus grosses. Demain nous sommes dimanche, il y aura donc certainement encore plus de monde… Nous décidons donc de ne pas revenir le lendemain mais de programmer un autre séjour mais dans quelques mois et surtout a une période moins fréquentée.

Un rapprochement déjà vécu (Walibi Belgium, 27/07)

Nous voilà donc lancés pour notre trip au delà de la contrée ardennaise (je vais encore me faire taper sur les doigts) pour 4 jours. Notre séjour devait durer deux jours à Efteling et une journée à Bobbejaanland mais elle commença finalement vendredi pour nous mettre à mi-chemin avec les pays bas.

Une fois ma journée de travail terminée nous voilà partis pour Wavre (près de Bruxelles) pour passer une partie de l’après midi avec Walibi et ses amis. Il faut dire que notre Pass Paradiloisirs nous permet de rentrer à moitié prix (soit 32€ pour deux + 7 euros de parking)

Grande Roue

image Un classique des parcs d’attractions… Guère d’originalité si ce n’est que sa position quasi-centrale nous offre une plutôt belle vue sur l’ensemble du parc. On notera que cette roue devient vieillissante et a tendance par endroit à rouiller, ce qui n’est pas très rassurant.

À faire pour les photos aériennes

Le loup garou

image

S’il y a bien une montagne russe en bois sur laquelle j’arrive à faire monter Alex sans qu’il traîne des pieds, c’est bien celle la. Après un lift qui n’est pas très haut les montée et descentes s’enchaînent plutôt bien sans trop de brutalité ! Les virages sont rares et surtout très souples et la vitesse reste régulière.

À faire sauf si vous n’aimez pas du tout les attractions à sensations

Calamity Mine

Nous voilà ici plongés dans le Village de Lucky Luke (une des rares figures de BD à avoir encore sa place dans le parc) pour une aventure dans la mine de Calamity Jane. Un joli ride muni de deux lifts et parfois quelques gouttes d’eau en fonction du sens du vent.

Incontestablement un incontournable du parc… À ne pas manquer

Walibi Express

Cette année le parc à relooké ses trains et ses deux gares vous proposant une expérience différente en fonction de votre gare de départ. Nous avons pour notre part embarqué dans la gare des Skunks (groupe musical des méchants du parc) a bord du train du groupe. Il semblait être le plus « cool » des deux trains mais nous n’avons pas pris l’autre.

Pratique pour aller d’un bout à l’autre du parc mais pas forcement transcendant en lui même

Flash Back

Une attraction fermée lors de notre précedent passage. Sorte de rivière canadienne à la différence qu’une des deux chutes se fait à contresens ! Une surprise totale pour nous qui n’avions pas vu la subtilité. À noter aussi que le premier lift (avant le changement de sens) est indoor avec des jeux de lumières digne d’un coaster spatial !

Gros coup de cœur ! Dommage simplement que les surprises extérieure ne soient pas fonctionnelles certainement par manque d’entretien

Le palais du génie

L’attraction qui (j’ai l’impression) devient un must-have pour les parcs : une mad-house. De l’extérieur on semble rentrer dans un palais au pied d’un marché arabe. Dans une première salle on découvre les facéties d’un voleur avant de rentrer dans la machine en elle même…

Attraction sympatique avec un joli préshow même si une madhouse reste une madhouse…sans grande surprise donc

Le cobra

Attraction installée visiblement sous divers noms dans les parcs Walibi. Départ en arrière pour le premier lift avant d’être lâché en direction de la gare pour traverser un fer à cheval et un looping en direction d’un second lift… Ce dernier nous élève un peu avant de nous relâcher pour un retour en marche arrière par le même chemin.

De belles sensations pour les amateurs de coaster. Globalement souple, pas trop d’à coups surtout en marche avant.

Le challenge de Toutankamon

C’était un coup de cœur lors de notre précédent passage… Cette attractions est un darkride interactif dans lequel nous devons viser sur des momies et autres monstres de l’antiquité Égyptienne pour ne pas tomber sous le coup d’une malédiction ! Score de chacun des participants affichés en temps réel pour mettre un peu de compétition. De jolis animatronics et de bonnes animations.

Attraction familiale accessible à tous. Impossible de passer à côté

Globalement nous avons passé un bel après-midi dans le parc de Wavre. Ce fut surtout l’occasion de découvrir un service mis en place il y a quelques semaines, le Walibi Connect. Le test à lire (ou relire) ici.

Un 14 juillet au coeur de la magie (Partie 1)

Apres 2011 où nous etions a Lyon pour le feu tiré depuis la colline de fourvière et où nous avons reussi a obtenir une bonne place en derniere minute, nous avons cette annee fêté la nation en terre « américaine ».

Le 13 juillet ayant été pour le moins pluvieux, nous avons pris soin d’eviter le concert des annees 80 proposé par la ville (Rose Laurens, Cookie Dingler et Gilbert Montagné) pourtant juste a côté de chez nous. Le feu d’artifice qui suivait durait pourtant pas moins de 25 minutes. Nous avons pu depuis notre magnifique vue sur toit de cave de champagne en apercevoir quelques lueurs. Un gros dodo ne sera pas de trop pour endurer la journee qui allait suivre…

Vers 13h30, arrivée au Parking du Disney Village nous prenons la direction des Studios. C’est la bas que nous dejeunerons léger, un menu avec 2 boissons pour deux car le soir, le repas serait plus copieux. Avant cela nous avons eu la chance de pouvoir prendre 2 fastpass pour faire Rock’n Roller coaster une demie heure plus tard. Coup de chance du jour, deux visiteurs nous offrent leur fastpass pour la tour de la terreur.

Lors de notre tour avant d’embarquer au son d’Aerosmith (ou pas d’ailleurs, puisque les enceintes de notre train n’ont pas fonctionné) d’autres visiteurs nous ont offert d’autres fastpass (non attribués a une attractions ceux ci) obtenu dans leur hôtel (un certain Disneyland Hotel…) puisqu’ils devaient partir. Ces sesames n’etaient valable qu’a partir de 16h…

Ce genereux client se nommant Georges, nous passames donc a une attraction pour lui rendre hommage… Cinemagique ! Malheuresement, les aventures de cet accro du telephone ont du être interrompues lors d’un passage raté en 16/9 dans le western americain. Resultat : evacuation du show alors que le film continuait de tourner et les certains effets se produire… dommage pour la magie de ceux qui ne connaissent pas l’attraction…

Allez direction le Disneyland Park, qui contrairement aux Studios est plutot bien rempli 🙁 Petit tour dans des endroits calmes du parc (si si ca existe meme en periode de forte affluence) puis a voir les longues files d’attentes nous allons en direction du spectacle de Tarzan qui lui aussi tire une longue file d’attente. Au final nous ne ferons dans un premier temps qu’un tour du Disneyland Railroad pour retourner a l’entrée.

Ce 14 juillet, les membres du forum Disney Central Plaza dont nous faisons partie étaient invités a participer a un marathon d’epreuves et de question sur le resort… De nombreux amis participant a l’experience, nous decidons de les rejoindre sur le lieu de repli : l’aire de picnic a côté des tapis roulants. Nous retrouvons notre ami Magicland en compagnie duquel nous dinerons le soir puis repartiment vers le parc.

Petit arret a l’entree du « nouveau » Disney Village pour decouvrir la toute nouvelle boutique World of Disney inaugurée il y a tout juste une semaine. Un belle suface circulaire ou nous retrouvons d’autres ami(e)s… autre post specifique a ce nouveau lieu « magique » un peu plus tard… tout comme un article sur le Walt’s an american restaurant ou nous sommes allés le soir même apres avoir utilisé nos fastpass hotel sur Big Thunder Mountain.

En Gaule, quand la queue est trop longue ca fait mal !

C’est en de telles circonstance que l’on commence à se demander si nous ne sommes pas un peu blasés des parcs. Jamais de mon expérience à travers les parcs de France et de Navarre je n’avais vu cela. Après une après midi chez Mickey et son fabuleux « Dreams » du soir, nous sommes allés en direction du Nord et du Parc Astérix. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il ne s’agit pas là d’un PETIT village d’irréductibles Gaulois. 

10h : nous arrivons aux abords du parcs, une sécurité encore plus mal organisée qu’à Marne la Vallée « fouille » nos sacs. Une fouille très peu poussée puisqu’Alex m’a refourgué un petit tournevis à peine dissimulé qui ne semble pas avoir posé de problème.

Tonnerre de Zeus – Quartier Grec

Après avoir passé les tourniquets, (Alex n’étant pas très chaud pour tester Oziris) je me suis dit qu’il valait mieux passer tout de suite par cet incontournable du parc. Bien m’en a pris puisque malgré notre arrivée matinale, nous avons attendu pas moins d’une heure. Le coaster est fidèle à lieu même, assez brusque et peut-être même plus bruyant qu’à son habitude. Personnellement, cela ne m’a pas gêné, Alex lui si ! Incontournable certes, mais ne vaut pas plus d’une heure d’attente à mon goût. D’ailleurs en sortant j’ai eu une pensée pour ceux qui nous avaient suivis et qui se lancaient déjà pour une attente d’au moins 1h30/2h.

Transdemonium – Zone « A travers le temps »

Nous voila donc reparti à la recherche d’une seconde attraction. Goudourix n’étant pas très loin, nous sommes partis dans sa direction mais la file d’attente n’était pas beaucoup mieux que celle de Tonnerre de Zeus à notre sortie. Un grand minimum d’une heure et demie. Beaucoup trop pour une montagne russe en métal aussi machine à baffe que Space Mountain sans son décor. Nous partîmes donc dans les entrailles de ce qui sert de train fantôme au parc : Transdemonium. Une file d’attente plutôt bien thématisée bien que très sobre nous met dans l’ambiance. Rien de très effrayant tout de même. Un moment (pas dés)agréable pour un gros quart d’heure d’attente.

Au secours !!!!!

Nous poursuivons notre chemin en passant par le vieux paris reconstitué en intérieur. Passage obligé pour prendre la direction de ce que l’on appelait à l’époque le quartier parisien et semble s’appeller dorénavant « Zone A travers le temps ». Devant l’Oxygénarium une file interminable… elle vient s’ajouter à celle cachée après l’entrée qui l’est tout autant. Tant pis pour ce tour de toboggan en bouée. Je m’attendais du coup à voir du monde attendre pour Oziris mais ce sont pas moins de 3h de queue qui apparaissent devant nous. Le pire est le manque d’organisation puisque la file s’étend dans la zone égyptienne sans vraiment être délimitée  (ORGANISATION : 0). Je portais un dernier espoir sur « La trace du Hourra » qui semblait victime d’un même acharnement de fréquentation. Au moins 1h30 : STOP !!!

Le relais Gaulois – Bienvenue en Gaule

A cette vue aussi horrifiante qu’une petite montagne russe pour un phobique de manèges à sensation, nous décidons d’aller déjeuner… La aussi la foule est présente mais de manière un peu moins extrême. Il faut dire qu’il n’est que 12h10. Le repas servis ici est correct pour un prix relativement abordable. Le style de plats proposé et le  mode de fonctionnement ne sont toutefois pas sans nous rappeler la filiale FLUNCH, la gamme de prix est d’ailleurs a peu près la même.

Romus et Rapidus – Empire Romain

Ne voyant pas les files d’attente désemplir, nous allons donc en direction de l’entrée. Le soleil étant un peu au rendez-vous, nous nous engageons dans cette attraction de types bouées. Pas trop d’attente (15-20 min) alors que le reste du parc est complètement inabordable. L’aventure est plutôt agréable à l’exception d’une douche obligatoire ! L’entrée dans une grotte se fait sous le flux ininterrompu d’un filet d’eau. A éviter donc en période humide ou froide !

Le défi de César – Empire Romain

Dernière étape de notre virée gauloise, cette Mad House Mack rides à l’interet assez sordide. Ce genre d’attraction gagne son effet par les décors de la pièces et la transformer en coque de bateau dont les seuls éléments sont des hublots matérialisés par des écrans plats la rend fade ! La vidéo diffusée pendant le « show » ayant d’ailleurs connu quelques bugs. On peut toutefois appécier le travail de préshow intéractif avec transformation au légionnaire romain. Et la présentation a un animatronic de César ayant peu de capacités. Même la tournette n’avait pas tous ses effets. Bref, on comprend mieux le flop de cette attraction qui, il y a 5 ans devait relancer le parc.

S’en est trop. Trop de monde et ayant un Pass Paradiloisirs nous décidons de partir pour prendre la direction du parc le plus proche appartenant à la Compagnie des Alpes : La Mer de Sable. Cet autre parc se trouve à une petite vingtaine de minutes (de l’autre côté de la Foret d’Ermenonville) à laquelle nous avons du ajouter une bonne dizaine de minutes… Partis à 14h30, le parking était complètement fermé, aucune issue ! Nous avons du ouvrir une « barrière » à la main puisque personne n’était là. INADMISSIBLE !!!!

Bref, ayant quelques bons souvenirs de ce parc, je pense pouvoir y retourner sans trop de problème (hors grosse affluence) mais Alex pour qui il s’agissait d’une première n’est pas aussi enthousiaste. Il a d’ailleurs été choqué par le nombre incalculable d’agents de sécurité croisés dans le parc.

En juin, ce sera bien!

Ok je l’avoue nous avons tourné le dicton un peu trop a notre avantage… En mai, fais ce qu’il te plaît, mais au final, nous n’avons pas fait grand chose.
Il faut dire qu’EDF nous a fait une mauvaise surprise avec son rappel, qui est venu s’ajouter aux impots… Bref, petit serrage de ceinture apres le week-end a Europa Park au debut du mois.
Rassurez vous nous n’avons pas complètement hiberné puisque pas mal d’amis ainsi que nos parents nous ont rendu une petite visite sur Reims…
Juin sera un mois dense et chargé, même si nous ne visiteront que des lieux deja foulés cette année!  (Enfin pour moi) Disney (je dois avouer que 6 semaines, ca commence a faire long…) nous attend de pied ferme. Des states a la gaule, il n’y a qu’une petite heure d’autoroute que nous parcourrons… Et puis nigloland et europa park entre amis de nouveau nous tendra aussi les bras… De nouvelles aventures a suivre tres bientot sur le blog!

A l'heure de l'Europe après la Présidentielle (Partie 2)

La journée continue à Europa Park avec deux groupes… L’un est parti en direction du Wodan Timbur Coaster, la nouvelle attraction du parc pour cette année 2012. Pour ma part, je n’avais pas très envie d’attendre 50 minutes pour me voir (peut-être) refuser l’accès en raison de ma carrure. Cela a démotivé Alex de le faire et nous voici donc parti pour d’autres aventures…

Whale Adventure – Islande

Nous voici donc lancé dans une autre attraction développée  auparavant dans le secteur. La zone ayant été développée pour accueillir grands mais aussi petits… pendant que les plus téméraires se lancent à l’assaut de ce monstre de bois, les autres peuvent s’amuser à arroser des cibles (ou les autres…) dans un parcours scénique extérieur emmenés par des bateaux munis de pistolets à eau. C’est marrant, le parcours est plutôt joli, un bon plan B qui vaut un 14/20.

Photo issue du site europapark.com

Atlantica Supersplash- PortugalAutre attraction de cette zone très « coaster » mais qui m’est accessible. Il s’agit du second watercoaster du parc. Après un début de fil d’attente un peu dans l’esprit de Pirates des Caraïbes, le bâtiment d’embarquement de l’attraction ressemble un peu à celui de Poseidon (le premier watercoaster d’EuropaPark) les bateaux également sont semblables. Après un lift très élevé le bateau tourne d’un quart de tour sur la gauche avant de partir en arrière. Cela donne un peu les sensations d’un bateau pirate mais une seule fois… Le bateau se positionne pour un nouveau quart de tour avant de plonger vers le bassin. Un splash qui ne mouille pas trop, juste ce qu’il faut et qui mérite également (selon moi) un 14/20.Nous récupérons à la sortie nos amis visiblement ravi de leur ride sur Wodan. Eloges de la thématisation de l’attraction dans la file d’attente. Bref, il me font presque regretter de ne pas les avoir accompagné. Direction pour certains le Blue Fire, moins de téméraires cependant ! L’occasion pour nous de nous mouiller une fois de plus !

Image issu du site europapark.com

Fjord Raftings – Scandinavie

Cette attraction était, comme la précédente, l’une d’entre celles que nous avions déjà faite auparavant ! Un rapid river où nous embarquons à plein puisque nous étions 6 à ce moment là. De vagues souvenir d’être mouillé précédemment je reste prudent mais l’aventure me laissera une bonne impression. De jolis décors, des remous peut-être un peu trop brusques parfois (un ami s’est fait un peu mal à la côte) mais juste ce qu’il faut d’eau. (Il faut dire que je gardais en souvenir une douche de 10 sec sous une cascade d’eau froide à Walibi Belgium). Je lui donne 16/20.  On retrouve le reste de la troupe et nous dirigeons vers le (petit) monorail. Ce dernier nous conduira directement vers notre lieu de restauration : Food Loop.A suivre… 

A l’heure de l’Europe après la présidentielle (Partie 1)

Quoi de mieux que de profiter des joies de l’Europe, sa liberté des frontières, au lendemain des élections présidentielles…  Après une petite après-midi sur Strasbourg en attendant les résultats du scrutin, nous avons profité de ce pont du 8 mai (qu’Alex a pu obtenir dans sa boite) pour passer deux jours au pays de Mack Rides, Europa Park.

Arrivée précoce puisque nous avions des invitations à récupérer à l’entrée du parc avant d’aller faire notre check-in à l’Hotel El Castillo Alcazar. Nous n’aurons les clefs qu’à partir de 15h, donc à la fermeture du parc pour nous. Direction donc l’intérieur du parc, via l’entrée Hotel, puis nous prenons le train pour rejoindre la première attraction : UN PETIT DEJEUNER EXPRESS !

L’avantage en Allemagne c’est que l’on peut manger pour pas trop cher dans les parcs d’attractions. En moyenne pour une petite dizaine d’euro vous aurez un repas complet (Entrée, Plat, Dessert), petit passage par la boulangerie du quartier Français pour une petite viennoiserie, un petit café…

« Picolo Mondo » – Quartier Italien

C’est ici que notre aventure commence avec trois attractions légères pour ne pas perturber notre digestion matinale. Et notamment ce petit dark-ride plutôt sympathique que beaucoup associe au « It’s a small world » de Disney. L’univers reste ici seulement en Italie en multipliant les références – voire les clichés – sur la culture italienne. Pizza, Pavarotti, De Vinci, Venise ou encore les célèbre glaces italiennes y sont bien représentés. On notera là aussi le petit côté interactif de la file d’attente grâce à un « miroir » nous couvrant de divers chapeaux et autres coiffes en réalité augmentée. Une attraction assez immersive qui mérite un 14/20.

 « Volo Da Vinci » – Quartier Italien 

Nouveauté 2011 du parc thématisée sur les inventions de Léonard de Vinci. Elle propose un parcours dans un wagon guidé  par un rail au-dessus de notre tête (dans le style des inverted-coasters). Une attraction où l’on ne reste pas passif puisque nous devons pédaler pour faire avance plus vite notre nacelle. Les pédales sont réglables pour s’adapter à petits et grand. Une attraction originale même si le parcours manque d’intérêt et que la position est peu confortable pour l’exercice cyclique proposé. Une belle thématisation et une file d’attente interactive remontent le niveau pour atteindre une note de 13/20 pour moi.

 « Geisterschloss » – Quartier Italien

Localisation plutôt originale pour la maison hanté Made In Mack. Sa présence sur la place italienne qui paraît si calme et paisible peut surprendre. Mais en même temps je ne vois pas trop dans quel autre pays elle aurait pu être mise en place. Le château des esprits rappellera certainement à beaucoup un certain « Phantom Manor » ne serait-ce que par son pré-show et ses buggys. Le ride en lui-même reste plutôt différent ce qui permet d’éviter de parler de plagiat. Un parcours plutôt atypique dans cette sombre maison sordide mais efficace. La note de 666/1000 convient très bien ce qui fait un petit 13.5/20

Le Futur remis sur la bonne voie – Futuroscope (3-4/03)

En attendant l’ouverture de la plupart des autres parcs d’attraction pour cette saison 2012, nous avons choisi de rendre la pareille à nos amis Niortais (venus à Disney avec nous en janvier) et nous rendre dans cette belle région Poitou Charente. Profitons donc de la « basse saison » débutée en février pour profiter pleinement du Futuroscope.

Futuroscope 25 ans

Depuis ma dernière visite en août 2010, on notera quelques évolutions dans un parc qui a la volonté d’évoluer vers le futur (J’aurais tendance à dire que c’est la moindre des choses étant donné son nom).  Le rachat il y a quelques mois par la compagnie des Alpes (Parc Astérix, Walibi…) a donné un peu de fraîcheur aux lieux.

Nous avons profité de notre première journée seuls, pour faire les attractions les plus sensationnelles… Danse avec les robots (qui devrait bénéficier l’an prochain d’un petit coup de jeune grâce à Martin Solveig), Arthur et les Minimoys, qui a obtenu cette année le prix de la meilleure attraction au monde. Une distinction pour le moins méritée tant elle marque un renouveau dans le genre. : une thématisation très poussée dans la file d’attente (ce qui n’était jusque là pas trop le fort du parc poitevin) et un simulateur époustouflant de réalisme… Nous sommes vraiment plongés dans l’aventure pendant les 5 minutes du film. Nous avons aussi découvert le 8ème continent (jeu interactif parrainé par Maud Fontenoy étant donné son caractère écologique de destruction des déchets) mais aussi le Petit Prince (belle nouveauté 2012 dont nous parlerons dans un prochain post).

Après une journée bien chargée nous avons rejoins nos amis pour une soirée à l’INTERHOTEL ALTEORA. Bel établissement aux prestations fort correctes pour le prix. A suivre aussi dans un prochain TEST.

Nouvelle journée qui débute (à 4 cette fois ci) où j’ai l’occasion de retrouver une ancienne camarade de classe (Bénédicte) qui travaille apparemment pour le parc depuis quelques années en marge de ses études de droit à Poitiers. C’est aux Animaux du Futur que nous nous sommes replongés quelques instants dans nos années « bac »… La journée et le week-end se terminera rapidement étant donné les 5h de route qui nous attendaient pour le retour à Reims.

Nous avons tout de même pris le temps de déjeuner à la crêpe volante le dimanche midi. Petit restaurant agréable et pas trop cher où sont servis crêpes galettes et salades principalement.

Poupée de cire… poupée sans son !

Non ! Nous n’avons pas passé le week-end avec Chantal Goya bien que sa « Bécassine » était, elle, bien présente… Nous avons profité d’un petit week-end parisien pour aller voir le spectacle de Cauet au Palais des Glaces pour visiter l’un des musées qui était encore jusque là dans ma liste des « A FAIRE… ».

Musée GREVIN, bien que toujours intrigué, j’avais été jusque là assez rétissant… Le terme de musée me faisant encore un peu peur… Bref, nous sommes rentrés dans ce couloir ammenant jusqu’à l’entrée… Et cet accès ne nous laisse absolument pas présager la suite…

Passage en caisse obligé… Et un petit billet de 100 euros chacun plus tard (nous avons pris le pass Paradiloisirs cf un futur post) nous voila rentré dans le monde des poupés… 

Et contrairement à It’s a small world, celle ci ne sont pas animé… Où alors il s’agit d’un comédien employé par le musée à mi-parcours pour vous surprendre. Tout commence par un passage dans le palais des Mirages où miroirs et jeux de lumières vous envoute pendant une dizaine de minutes… Ensuite, les salles se succèderont, représentant toutes un thème ou un univers. 

Chaque scène est plutôt bien mise en place avec une vraie cohérence du décor et des personnages représentés… Je resterais en revanche plus perplexe sur la qualité des statues elles mêmes. Certaines sont effectivement bluffantes de réalité là où d’autre sont assez éloignées du modèle original, voire complètement ratées.

Un moment agréable à passer, peut-être un coûteux à la vue des 22 euros réclamés à l’entrée vu le caractère aléatoire du réalisme des poupées de cire. Ce lieu parisien reste toutefois un lieu prisé à faire au moins une fois dans sa vie !

Firstimer Trip Jour 2 : Disneyland Parc !

Après une courte nuit de sommeil, direction le New York où nous avons pris ensemble le petit déjeuner dans la superbe salle du Manhattan Restaurant. Un beau buffet, bien dressé, dans une ambiance plutôt calme à 7h30, heure matinale (mais Pascal et moi sommes habitués) pour bien profiter profiter des heures de magie en plus (deux heures réservées aux client des hôtels Disney et aux détenteurs d’un passeport annuel DREAM) dans le parc qui fêtera ses 20 ans le 12 Avril prochain.

Petite traversée matinale dans un Disney Village plutôt calme et direction donc le Disneyland Parc. Ayant pris un peu de retard sur les EMH nous filons directement dans le fond du parc afin de nous envoler en direction du pays imaginaire de Peter Pan. L’attraction est ouverte dès 8h du matin et en profiter dès le début de la journée peut nous permettre d’éviter une attente montant rapidement à 30 à 45 minutes en période de faible affluence. Retour ensuite pour Discoveryland où une autre attraction très prisée nous attend : Buzz l’éclair bataille laser ! Le concept a séduit nos deux novices, même si (en professionnel de la radio) Pascal a souligné une voix différente pour Buzz l’éclair que celle du film Toy Story. « Notre » Richard Darbois a été troquée contre (me semble t-il) la voix canadienne de Buzz. Toujours est-il qu’Anne et Pascal ont été de bons « Rangers de l’espace », capitalisant de nombreux points dans cette attraction interactive…

On notera leur score honorable pour une première fois : 10800 pour Anne, 35600 pour Pascal, 77000 et 75500 pour Alex et moi.

Une journée classique au pays de Mickey, nous regrettons toutefois que malgré son saut dans la 4ème dimension la veille Pascal ne nous aura pas suivi dans Big Thunder Mountain ni même Star Tour. Petite déception, mais mieux vaut lui laisser un bon souvenir de son séjour.

Les pirates des Caraïbes auront tout de même eu l’honneur de la visite de toute notre fine équipée. Le voyage en aura dépaysé certains mais il faut dire que notre déjeuner nous aura bien mis dans l’ambiance. Nous avons effectivement pris notre repas au Blue Lagoon où le service a été animé par le très serviable Antonio qui nous aura bien fait rire.

Quittons donc cette zone parfois dangereuse où règnent les pirates et où (oh surprise) les audio-animatronics étaient plutôt en forme pour une fois pour retourner dans le monde merveilleux de Fantasyland où nous attendent It’s a Small World et autres dark Rides avant de voir dans de bonnes conditions la Parade des Rêves Disney…

Bref, la journée ne fut pas de tout repos et nous prîmes donc la direction d’un endroit que peu fréquente et qui est pourtant bien reposant : le café Fantasia. Un petit tea or chocolait time accompagné de quelques gourmandises pour parfaire nos papilles. Ca fait du bien de se poser un peu !

Retour chacun de son côté dans le froid mais au chaud grâce aux navettes bus vers nos hôtels, la soirée se fera chacun de notre côté pour un peu d’intimité. Pour notre part, l’occasion de tester La Cantina le buffet du Santa Fé d’un bien meilleur rapport qualité prix que celui du New York.