Archives par mot-clé : coaster

C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes !

logo psyké underground

Faire du neuf avec du vieux… c’est une recette qui marche parfois à la télé. Mais cette recette semble également prendre dans certains parcs d’attraction ! C’est ce qui semble être le cas à Walibi Belgium où, depuis bientôt un mois, les visiteurs peuvent retourner dans l’attraction qui a marqué le parc de 1982 à 2008.

Octobre 2008 : Dernier catapultage de la Turbine. L’attraction n’aura pas réouvert en 2009 en raison d’une pièce mécanique défectueuse qui ne pouvait plus être commercialisée par le constructeur Anton Schwarzkopf. Mais le public réclamait l’attraction malgré l’accident du mois d’août 1997 où le train était resté bloqué en haut du looping pendant plus d’une heure 20.

Train Psyké Underground - WalibiAprès de nombreux mois de travaux et surtout 6 millions d’euros d’investissement. Le parc propose une nouvelle version de son attraction mythique. Le système de catapultage LIM (moteur à induction linéaire) et le train ont totalement été recréés par le constructeur le constructeur allemand Gerstlauer pour le plus grand plaisir des anciens passagers de l’attraction, comme des plus jeunes.

Looping Psyké Underground - WalibiWalibi vous propulse donc de nouveau en moins de 3 secondes de 0 à 85 km/h dans ce Shuttle Loop, le seul au monde à être couvert. Avec désormais quelques jeux de lumière et décors inspiré du nouvel univers mis en place par le parc depuis quelques années. On retrouve même un monstre dans le looping sur lequel des vidéos en 3D. Pour l’attraction ensuite rien d’extraordinaire. Lancement LIM looping et montée dans la première flèche avant le même chemin en marche arrière… passage en gare puis dans la seconde flèche avant de revenir au ralenti en gare.

Walibi Belgium Psyke Night 2013 27

L’attraction est sympa, la thématique également (bien que peut être pas assez poussée à mon goût) mais cela va trop vite. Le tour est achevé en 1 minute. 35 secondes + le temps de la petite cinématique de lancement. Je ne ferais en tout cas pas plus d’une demie de queue (grand maximum) pour faire cette attraction.

 

Seule originalité. Le système de sécurité, qui malgré la création d’un nouveau train, est resté une simple lapbar. Cela peut paraître léger pour certains, mais pour avoir fait l’attraction 3 fois, cela est LARGEMENT suffisant, la gravité et la force centrifuge dans le looping faisant le reste.

Walibi Belgium Psyke Night 2013 1Enfin pour les peu téméraires qui veulent leur photo souvenir sans avoir fait l’attraction : un wagon est disponible non loin de l’entrée pour prendre quelques clichés… parfois en compagnie de personnages du parc. C’est le cas d’Alex qui n’a pas fait l’attraction… Le comble d’ailleurs, c’est que moi je n’ai pas de photo dans le VRAI train !

Notre note : 13/20.

De bonnes sensations, une belle thématique qui mériterait d’être plus poussée (notamment dans la file d’attente) mais un tour beaucoup trop court, même si c’est le type de l’attraction qui veut cela.

Embarquement immédiat !

ac niglo

C’est donc aujourd’hui qu’ouvre la nouvelle attraction du parc Nigloland à Dolancourt.

Africa Cruise, version remise à neuve et améliorée de Adventure Jungle, la balade en radeau ouverte en même temps que le parc en 1987. Des animatronics de dernière générations importés d’Allemagne et un lac complètement refait.

Le premiers visiteurs embarquent en ce moment même à l’intérieur. Nous aurons l’occasion de la découvrir demain lors de la fan day du parc.

Pour rappel, toute personne likant la page Facebook Nigloland Officielle peut bénéficier pour la journée de demain d’un tarif avantageux de 18€ contre 24,50 en temps normal. Prévente uniquement en ligne (détails à retrouver sur la page fan de Niglo.

Au programme de demain également une chasse au trésors dans le parc et de nombreuses surprises.

Test à découvrir très bientôt sur ce blog.

 

Petite journee dans le monde de l Europe (Europa Park – 29 mai 2013)

En ce mois de Mai rempli de congés, je profite donc de cette période pour rendre une petite visite à une amie strasbourgeoise. Strasbourg étant à moins d’une heure d’Europa Park, j’en ai donc profite pour faire un tour dans ce parc, le saisonnier le plus fréquenté du continent.

Départ 7h20 pour rejoindre avec un peu d’avance la gare routière de Strasbourg d ou un bus nous conduira jusqu’à l’entrée du parc pour 8 euros l’aller-retour. Apres une heure de trajet, un peu chaotique en raison d’un chauffeur assez violent nous voilà arrives.

Apres une traversée du parc en train jusqu’au quartier espagnol nous rejoignons Wodan, le grand huit en bois ouvert l’an passé. En repartant vers le milieu du parc nous faisons un tour de barque sur le lac.

Petit moment d’égarement à ce moment-là. Mon amie ayant cru lire 11h20 sur sa montre, et ayant une petite faim, nous prenons donc la direction du Food Loop.

Apres une hésitation du personnel à l’entrée du restaurant, que nous comprendrons quelques minutes plus tard, nous commandons à boire car les plats n’étaient pas disponibles… Lors de la validation de ma commande de boisson je découvre qu’il était en fait 10h20, les plats ne seront donc disponibles qu’une grosse demie heure plus tard.

EP Mai 2013 1Pause digestion avec un tour en barque dans le monde des pirates de Batavia ou encore dans l’Historama qui nous a permis de replonger dans près de 40 années d’amusement proposés sur le site par la famille Mack. Direction ensuite le chapiteau d’exposition sur la future attraction du parc, Arthur et le Minimoys. Nous avons d’ailleurs pu y croiser l’architecte français de l’attraction. Ce dernier étant accompagné, nous n’avons pas osé lui demander une photo.

Détour ensuite par le quartier grec et son junior Coaster Pegasus, son water-coaster Poséidon et la Mad-House La Malédiction de Cassandre. A proximité également, la Wild-Mouse Matterhorn Blitz, le parcours scénique l’Univers de l’Energie (je ne vois toujours pas le rapport d’ailleurs avec les dinosaures que l’on croise à l’intérieur) avant de revenir vers l’Eurosat.

EP Mai 2013 38J’ai également pour la première fois monté à bord de l‘Eurotower qui m’a permis de prendre de belles photos d’altitude. A vrai dire j’avais déjà réalisé des photos similaires à Noël dernier du haut de la grande roue hivernale installée sur le parcours d’Atlantica. Mais pour tout ceux qui n’ont pas la chance de visiter le parc en hiver, la vue de haut est tout de même intéressante pour les jours de faible (moyenne) affluence !

EP Mai 2013 51Parmi les nouveauté de cette année 2013, de nouvelles « scènes » dans le village des contes, non loin de là où s’installera l’an prochain la grande attraction d’Arthur. Nous avons également découvert le spectacle interactif des Frères Grimm dans ce même univers. Après une attente dans une bibliothèque, nous sommes invités à passer devant un miroir en projetant une image en réalité augmentée pour trouver des sorciers et un roi ou une reine parmi nous. Des personnages réutilisés dans une présentation animée dans la pièce suivante.

Encore une belle journée, où nous avons pu profiter de nombreuses autres attractions avant de repartir avec le bus qui nous attendais à 18h tapantes à l’entrée du parc. Et je l’espère la prochaine fois, mon régime aura peut-être fait son effet pour me permettre de monter dans le tant convoité Blue Fire ou encore Silverstar ! A suivre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans une semaine… cap sur le nord !

Nous voici a quasiment une semaine de notre départ pour 5 jours de parcs d’attraction. Nous profitons d’un pont plus que favorable en France pour jouer le Replay et les prolongations de notre séjour de l’été dernier.

roadtripCet après-midi, j’ai passé quelques heures a préparer notre futur voyage. Un roadbook qui fait près de 8 pages pour un séjour de 5 jours… Puis je me suis dit, autant vous en faire profiter! Dès demain vous découvrirez donc, une semaine à l’avance notre programme. Les Trip Report arriveront plus tard dans le mois… Un mini article arrivera donc chaque jour jusqu’à dimanche.

D’ici a notre départ, je vous rendrais compte de notre journée entre DCPistes à Nigloland ce dimanche 5 mai.

Bonne lecture et a très vite !

Les forains ne font pas que gérer certains parcs…

A quelques jours de notre déménagement, nous avons testé pour son ouverture la foire de Pâques de la Ville de Reims. Une fête foraine qui s’embellit d’année en année. Après une grande roue et une spinning-wild-mouse pour Noël, il y a eu encore quelques manèges qui ont retenu notre attention… Petite balade sur les Hautes Promenades rémoises…

Budget assez réduit en vue des fortes dépenses qui nous attendaient… nous avons pu tout de même nous faire plaisir avec plusieurs manèges ou autres stands.

Train fantôme ( 3 euros par personne)

Train FantomeNous embarquons dans un wagon. Nos amis sont partis avant nous dans cet univers sombre où le train avance dans une certaine pénombre. Le rail nous fait passer à travers divers cordages et autres lanières de plastique. En milieu de parcours, arrêt au milieu d’une pièce où l’on remarque des barreaux sur notre gauche… Un homme fait des étincelles et tape sur ses barreaux… Un autre (?) nous a aussi tapé sur l’épaule dans le noir pour tenter de nous intimider. Nous regrettons tout de même de ne pas avoir été poursuivi en fin de parcours par un homme à la tronçonneuse… Nos amis ayant fini le parcours avant que nous y rentrions ont, quand à eux, eu droit à cette animation.

Les parapluies (3 euros le tour / 5 euros pour 2)

ParapluiesUn grand classique des fêtes foraines. Un tour relativement long c’est l’avantage (inconvénient?) des foires : on en a souvent pour son argent. Malgré tout je dois avouer ne pas m’être senti en grande sécurité. Les nacelles avaient tendance à balancer très fortement avec de nombreux grincements. J’ai donc passé les 5 minutes du tour à faire une fixette sur l’articulation du manège à prier qu’elle tienne jusqu’au bout. De bonnes sensations malgré tout.

Mario Party (2 euros par personne)

Mario PartyNous avons été surpris de remarquer plusieurs stands à l’effigie du plombier japonnais (rien à voir avec le polonais, lui a fait sa notoriété depuis bien plus longtemps) dans les allées de la foire… L’une d’entre elles était un palais des glaces, celui que nous avons fait était un parcours caché en « intérieur ». Finalement c’était un simple labyrinthe avec des jeux de lumière noire et des cordages à traverser. Certains panneaux étaient mal montés et le parcours sans réel intérêt : une déception. Nous nous sommes dit que finalement nous aurions peut-être préféré l’autre…

Mario Galaxy

Indiana Jones et le temple maudit (3 euros par personne)

Indiana JonesNon ! Pas du péril je vois arriver au loin les fans de Disney… Ca n’a effectivement rien à voir… Mais c’est tout de même un peu ce qui nous avait attiré sur la foire, même si notre domicile à l’époque était juste à côté de la Place de la République. Un junior coaster forain que l’on a vu se construire en moins de 24 heures. Un tracé court, des virages serrés mais plusieurs tours : 6 au total qui rendent le tour « rentable ». La déco nécessiterait peut-être d’être un peu amélioré.

Un bon moment passé entre amis qui s’est terminé dans un cornet de Churros… Nous reviendrons lors des prochaines foires sur les promenades de Reims. D’autres manèges étaient présent : en voici un aperçu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C'est parti pour une nouvelle saison

Cette fois ci on y est !
Malgré un peu de brouillard sur la route, nous voilà en direction de notre premier parc de l’année 2013. Il faut dire que la neige et le verglas nous avaient forcé à abandonner l’idée d’aller a Disney le week-end du 19 janvier. Deux jours chez la souris américaine pour l’anniversaire de Franz au Séquoia Lodge (notre hôtel préféré chez Mickey) avec Piscine et resto a la clef !
Trip Report a suivre. Bon week-end !

20130216-093046.jpg

Nigloland prend de l’altitude !

Le mot est lâché officiellement en conférence de presse ce matin à l’hôtel des pirates de Nigloland. Philippe Gelis à confirmé ce matin que le parc proposera un nouveau grand huit en Avril 2014 ! Un « secret » qui avait déjà pas mal fuité ces derniers mois mais confirmé en public cette fois ci et non plus lâché à demi mot au détour d’un verre en avril dernier.

Pas de précision exacte sur le modèle même si l’on sait qu’il sera du constructeur allemand Mack Rides. Il grimpera à une hauteur de 33m et sera installé entre les quartiers Rock’n Roll et Suisse sur 2 hectares. C’est d’ailleurs cette dernière thématique qui devrait être utilisée pour agrémenter ce nouveau ride.

Géographiquement parlant il ira des grilles côté hôtel jusqu’au Juke Box sur l’espace qui servait il y a quelques années encore de parking au Parc.
Même si aucun layout n’a été dévoilé (il doit, paraît-il même encore etre finalisé d’ici 15 jours) le propriétaire du parc nous a confié que ce coaster ne devrait aucune inversion mais des jolis airtimes.

L’attraction devrait etre accessible au plus grand nombre dès 1,30m. Un nom provisoire à même été prononcé : Alpina Blitz, faisant référence aux alpes et au quartier suisse juste à côté. Et la thématiques devrait être au rendez-vous les collines environnement rappelant un peu la montagne avec un décor qui devrait être très vert ! Théma montagneuse qui pourrait être utilisé aussi d’ici 4/5 ans pour acceuillir aussi une attraction de type Splash ou water-coaster (mais nous n’en sommes pas encore la).

La thématique des attractions : un point devenu de plus en plus important pour le parc. Après le Air Meeting qui bénéficie d’une vraie ambiance de meeting aérien, c’est une ancienne attraction qui devrait bénéficier d’un bon coup de jeune pour l’an prochain : Adventure Jungle. Cette balade en radeau doit être totalement rénovée à l’intersaison avec de nouveaux animatronics qui remplaceront ceux d’origine qui datent d’ailleurs de l’ouverture en juin 1987.

D’autres projets comme une nouvelle offre d’hébergement (2* dans l’esprit des centers parcs) a également été évoqués sans calendrier ni grand détail.
Une chose est sure, Nigloland va passer un cap dans les prochaines années en espérant que le public soit au rendez vous.

Sondé, comme un client lambda… Vont-ils me prendre pour un fou.

En juillet dernier, lors de notre séjour entre Belgique et Pays-Bas, nous avons eu l’occasion de tester un nouveau service mis en place par Walibi Belgium : le Walibi Connect. Ce soir dans ma boite mail je viens de recevoir un petit sondage me demandant mon avis sur cette expérience pour le moment inédite en Europe.

Je ne vais pas vous refaire le topo qui est par ailleurs déjà lisible ici. Avec du recul je me suis rendu compte que mes propositions d’améliorations (que l’on m’a demandé dans le sondage) étaient incomplètes… Elles étaient jusque là :

– proposer de valider le bracelet à la sortie de l’attraction (avec possibilité de choisir son ressenti sur l’attraction)

– Taguer plusieurs personnes (pour afficher par exemple un ride en groupe)

Il m’est également venu à l’esprit de leur proposer d’envoyer depuis le parc les photos ONRIDE sur notre mur Facebook. Leur soumettant l’idée de la vendre à moindre coût, ou même de la proposer gratuitement ou pour un euro de plus que la photo classique.

Nous verrons par la suite si l’une de ces idées sont retenue prochainement ou pas.

Toujours est-il que lancé à l’aube de l’été ce système de Geolocalisation gratuite (pratique pour les « étrangers » qui n’ont pas de 3G dans le parc) a déjà été utilisé par 12.000 personnes selon les informations du parc. A refaire lors de notre prochaine visite  de l’autre côté des Ardennes.

Nouvelle tentative gauloise… un peu mieux mais vraiment lourde (Parc Asterix 19/08)

Après une nuit pour le moins éprouvante dans le B&B de St-Witz (à 10 minutes du parc, mais dont la clim a décidé de tomber en panne en ce week-end de canicule) nous voila parti pour Astérix en avance afin de bien profiter du parc. 

Un peu plus de 10h lorsque la foule massée dans l’entrée du parc peu courir en direction des attractions… Même si Alex ne souhaitait pas le faire, nous décidons d’aller en direction d’Osiris pour moi profiter de l’attraction et lui faire découvrir la jolie théma de la file d’attente… mais en arrivant nous découvrons une file d’attente de déjà 2h. Marche pour retour en direction de la trace du Hourra

La trace du Hourra

Ambiance préhistorique pour cette attraction de type bobsleigh signée Mack et qui a ouvert il y a (déjà ????!) 11 ans dans le parc. Un parcours de 900 mètres qui nous fait atteindre une vitesse allant jusqu’à 60 km/h… Fidèle à son type de coaster l’attraction nous propose une vraie sensation de liberté dans le ride. Attention tout de même à l’arrivée à deux, le recentrage du wagon peut faire mal à la personne placée à l’arrière.

Belle théma dans la file d’attente, un bon débit et un ride qui n’a pas trop mal vieilli. A faire.

Oxygénarium

Profitons de cette expédition au fond du parc et de l’impatience des gens de faire Oziris pour faire cette attraction aquatique située juste à la sortie de la zone Egypte. La thématisation nous laisse croire que l’attraction a été concue par le Professeur Téfélé pour l’exposition universelle de Paris en 1900. Elle est censé purifier l’oxygène et les visiteurs sont invités à l’expérimenter. Au final, vous êtes installés assis dans une grosse bouée qui va descendre un toboggan à eau d’environ 400m de longueur. La bouée tourne beaucoup sur elle-même.

Joli théma même si elle mériterait quelques effets sonores, de vent ou de brumisation par exemple. De beaux effets même si le parcours est un peu court.

Les chaises volantes

Le nom est pour le moins éloquent… Pas de surprise sur ce type d’attraction datant de 1989 dans le quartier à travers le temps. Une belle hauteur et de la vitesse selon les dires d’Alex, seul à avoir pu faire l’attraction (je n’ai pas pu fermer le mousqueton de sécurité entre les jambes). Un gros coup de gueule envers le pilote en revanche qui n’a pas contrôle la bonne fermeture des mousquetons de sécurité. Ca fait peur !

De bonnes sensation sans trop attendre en cas de forte affluence.

Nationale 7

Il y avait bien longtemps que je n’étais pas monté dans cette attraction. Etant donné le peu d’attente, nous sommes allés jouer les inspecteurs d’attraction ! Nous embarquons a bord de voiture d’époque style tacot pour un parcours plutôt bien entretenu et parsemé de nombreux animatronics. Créée en 1992 l’attraction a du être réaménagée car un point photo existe sur ce parcours et se trouve matérialisé par un RADAR automatique une plutôt belle attention.

Une jolie balade à faire avec les enfants ou pour ceux qui n’apprécient pas les sensations.

Transdemonium

Ce train fantôme est un dark-ride relativement sombre dans lequel nous embarquons à bord de train qui circulent à vitesse plutôt modérée. Dans ce parcours très noir, nous sommes régulièrement surpris par certains éléments. Dommage que l’on ne voit pas grand chose tout de même.

A faire au moins une fois.

Nous décidons de nous arrêter pour déjeuner au restaurant Archimboldo avant de retourner faire des attractions plus « humide » pour contrer la canicule. Mais en sortant du resto nous sommes passés par le spectacle de cascade.

Main basse sur la Joconde

Nous sommes arrivés juste à temps pour ce spectacle, qui malgré notre avance de 2-3 minutes semblait pourtant déjà entamé. Les premières minutes sont très calmes, un peintre vient travailler au port du Havre d’où doit partir la Joconde pour une traversée transatlantique. Mais ce départ vas être mis à mal par de nombreux voleurs qui vont tenter de s’emparer du tableau de De Vinci. Cascades, humour et pyrotechnie sont au programme de ce spectacle proposé depuis 1996.

Un beau spectacle à ne pas manquer.

Nous remontons par le côté « Gaule » du Parc, en repassant par l’Egypte. Avec la chaleur écrasante la file d’attente d’Oziris a littéralement fondue au soleil. Mais 65 minutes d’attente (dont la moitié encore sous le soleil) cela est bien trop pour imposer cela à Alex qui ne souhaitait pas le rider ! A mon grand regret la file « Single Rider » était fermée. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois. Nous remontons vers Menhir Express, le parcours de buches du parc, mais la foule d’Oziris semble s’y être retourner… 2h d’attente au soleil pour se faire mouiller non merci. Ironie du sort, au moment où nous arrivons devant le grand splash, celui ci tombe en panne… Nous choisissons donc l’ombre d’une tonnelle au bord de l’eau pour prochaine attraction.

Croisières Epidemaïs

Cette attraction située au bord du village gaulois nous propose (comme son nom l’indique) une balade en bateau dans le monde d’Astérix, le parcours (dont une partie en intérieur) est parsemé de personnages fixe et de quelques animatronics et animations. La croisière est jolie et permet de se poser pour 10 minutes.

Un joli parcours, dommage qu’il ne soit pas plus animé.

Après un passage par le village d’Astérix ou quelques personnages devait certainement mourir de chaud sous leur costume, nous remontons vers l’entrée pour se rafraîchir chez Romus et Rapidus. Celui ci est évidement pris d’assaut pour tous ceux qui voulaient faire baisser un peu la températures torride. Le parc avait toutefois mis en place des jets d’eau à l’entrée de l’attraction en plus des Jeux d’Odous, eux aussi pris d’assaut par cette forte chaleur. Nous décidons donc d’aller prendre « l’eau » au son du chant des gauloises…

Le défi de César

0 minute d’attente dans cette attraction qui ne fait décidément pas le bonheur des spectateurs du Parc. C’est pourtant là bas que j’ai découvert les Mad’house. Il faut dire qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas dans cette attraction ouverte en 2008. Après les effets lumineux dans la tournette la dernière fois. C’était le tableau ou toutes les têtes sont rassemblées qui était HS.

Après l’avoir fait, Le défi de César n’est pas le bon plan pour avoir un coup de frais. Les fontaines apportent une petite baisse de température mais le reste du Préshow et la Mad’house ne sont pas climatisés.

Nous pensions faire le spectacle « La légion recrute » à la sortie mais en arrivant nous nous rendons compte que le spectacle est commencé et que l’horaire indiqué sur l’application Iphone du Parc n’était pas la bonne. Hors de question d’attendre plus d’une heure par cette chaleur pour le voir. Nous quittons donc le parc pour retrouver la clim de la voiture où 1h30 plus tard nous trouverons ceci sur notre chemin à Fismes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le meilleur vient toujours de l'innatendu… (Toverland – 29/07)

Ayant ete terriblement déçus par Efteling hier, nous decidons donc de partir à l’aventure! Rentrés à l’hôtel, nous explorons donc les flys des differents lieux touristique et tombons sur deux de parcs d’attraction!  Ils nous proposent l’un d’aller sur le littoral à 1h30 de notre hotel deja payé et non annulable… Le second vers l’est est à 50 minutes… C’est là bas que nous avons décidé d’aller : Toverland!

Alex commence a prendre peur à la vue d’un parking semblant plein alors qu’une seule file n’etait occupée. L’entrée se fait par un grand bâtiment qui contient deja a lui seul de nombreuses attractions. Apres une petite mesaventure en caisse (nos CB ne passaient pas au guichet choisi) nous avons finalement reussi a rentrer apres nous etre acquittés de 2×22€ + 6€ de Parking.

Le boomerang

Certains connaissent ce nom pour le meme coaster que le « Cobra » que je vous ai présenté de chez Walibi. Mais meme s’il s’agit aussi d’une montagne russe en fer, elle n’est pas aussi violente, bien que plus impressionnante qu’elle n’en a l’air!  Le boomerang rentre dans la catégorie de ce que l’on appelle des « Junior Coaster » : un trajet assez court et simple, sans inversions, mais qui n’en perd pas forcement d’interet. Le train ne manque pas a plusieurs reprises de prendre une bonne vitesse sur ses rails jaunes.

Un coaster vraiment abordable pour toute la famille à condition d’en remplir les conditions de taille.

Ce premier batiment comporte de nombreuses attractions comme des chaises volantes, des descentes de toboggans avec un bateau pneumatique, des tasses ainsi que des attractions pour les plus petits (mur d’escalade souple, tracteurs etc…) C’est la forme première du parc, tel qu’il a ouvert en 2001. Il comporte depuis un passage thematisee vers un second batiment ouvert en 2004 intitulé la forêt magique.

Backstroke

Grâce à une attraction similaire faite deux jours plus tôt et un nom evocateur, nous ne nous sommes pas fait tromper par l’ennemi cette fois-ci. Il faut dire que la remise dans le « droit chemin » est plus que visible du grand public. Ce flume en partie inversé a la particularité d’être à la fois indoor et outdoor. L’embarquement se fait dans le batiment de la forêt magique au pied d’une montagne aux allures de monstres. Ce dernier ne manquera pas de vous « intetpeller » lors de votre depart! Apres le premier lift, la buche fait une rotation a 90° pour vous laisser partir en arrière vers le second lift ou l’on vous remettra en marche avamt à mi-course. Sortie vers l’exterieur en direction d’une tour, point de depart de votre deuxième chute vers l’exterieur cette fois ci, avant de retourner en gare.

Un flume plutot agréable avec de belles sensations et surtour le juste dosage d’eau. On en ressort ni trop,ni trop peu mouillé! Un magnifique effort de thematisation egalement!  Gros coup de coeur pour cette attraction que nous avons bien du faire 5-6 fois au moins.

Boosterbike

« Prend une photo, ca va plaire à mon père!  » Telles ont été les paroles d’Alex à la vue de ce ride signé Vekoma! Il faut dire que le concept est original (nous n’en avions jamais vu jusque la) et la thema (bien que minimaliste) colle parfaitement au concept. Vous partez a grande vitesse pour une virée en moto. Nous sommes installés comme sur une vraie, à califourchons et presque allongé sur la machine. Et la sécurité me direz vous? Eh bien, nous retient a la fois par les jambes mais aussi dans le dos (comme les disc-O-coaster) pour nous faire accélérer en toute securite. Accélérer car le depart se fait en réalité propulsé par un treuil avant un ride en roues libres et sans inversion…

De la puissance et une belle sensation de liberté avec les bras libres! A faire et à refaire…

Troy, the ride

La mythologie grecque inspire décidément les themeurs de montagnes russes en bois… Apres Zeus chez Asterix ou encore Joris et le dragon a eftelijng, Toverland a décidé de nous plonger dans l’histoire du cheval de Troie… Celui ci trone d’ailleurs dignement à l’entrée de la file d’attente de l’attraction… Orignalité dans la sécurité : une ceinture commune en plus de la lap-bar individuelle. Le parcours est, quand à lui, pour le moins classique pour une montagne russe en bois. Apres une belle montée, les chutes et les remontées s’enchainent avec de beaux virages plutôt souples. Ca ne vaut pas la crème qu’est Wodan à EP mais il a le mérite d’être moins violent que Tonnerre de Zeus.

Ni plus, ni moins qu’une montagne russe… les amateurs devraient être rejouis mais ne fera pas changer les autres d’avis…

Woudracer

On connaissait les coasters type bobsleg de Mack ou Schwarkopf mais ce type de machine etait pour le moment inconnu à mon existence de passionné de parcs. Ce parcours de bobsleg se fait installé jambes allongées à 1 (ou 2 avec enfant) dans des machines qui tiennent presque plus du kart que du bob. L’evolution sur le parcours se fait a l’aide d’une manette a abaisser pour prendre de la vitesse. Elle permet d’envoyer l’information par un cable a un circuit qui ressemble a du E-powered pour un parcours interieur et extérieur.

Une vraie sensation de liberté, gros plus : pouvoir moduler la vitesse à son gré malgré une vitesse max tout petit peu trop faible à mon goût. Dommage que l’attente soit longue (plus d’une demie heure)

Twist and turn

Autre attracton indoor du parc… une sorte de tour sur lesquelles tournent 6 nacelles. Deux rotations horizontales dont une manuelle (comme sur des tasses) et une verticale pour donner quelques petites sensations… on regrettera que le tour ne soit pas un peu plus long… surtout quand personne n’attend pour monter dans le manège.


Extérieur du parc

Outre Troy et le Boosterbike, le parc comporte d’autres experiences outdoor comme des jeux d’eau, des balançoires de tout type ainsi qu’un caroussel et un bateau pirate. Le parc s’est aussi doté d’un parcours accrobranche d’une belle longueur pour un parc non spécialisé. On retrouve également entre les deux bâtiments un spectacle de magie largement compréhensible malgré la barrière de la langue !

Belle decouverte qu’a été pour nous la visite de ce « petit » parc qui grâce a ses nombreuses attractions interieures a accueilli l’an passé 500 milles visiteurs, ce qui est un beau score pour les Pays-Bas. Nous y reytournerons certainement dans quelques mois pour tester le nouveau ride qui doit ouvrir fin septembre (juste derrière la file d’attente du Boosterbike), un spinning coaster qui ressemble à s’y méprendre au « Twist » celui du Pal signé du même constructeur : MACK RIDES !